Covid-19 : la vaccination ouverte aux ados en Bourgogne-Franche-Comté

Les mineurs âgés de 12 à 17 ans peuvent se faire vacciner depuis quelques semaines dans certaines régions. Mais le dispositif est étendu à l’ensemble de la France. Les adolescents de Bourgogne-Franche-Comté recevront leurs doses dès ce mardi 15 juin.

Les jeunes d'au moins 12 ans peuvent désormais se faire vacciner s'ils sont volontaires.
Les jeunes d'au moins 12 ans peuvent désormais se faire vacciner s'ils sont volontaires. © Darek SZUSTER / MAXPPP

La vaccination s’ouvre aux adolescents. Dès ce mardi 15 juin, les Français de 12 à 17 ans peuvent recevoir leur dose de vaccin contre le Covid-19. Si la vaccination des mineurs d’au moins 12 ans a déjà commencé dans certaines régions comme les Hauts-de-France, elle est désormais étendue à l’ensemble de la France, dont la Bourgogne-Franche-Comté.

L’heure est donc à la réflexion pour de nombreuses familles, alors que la vie normale reprend progressivement son cours et que les vacances estivales arrivent. "On n’a pas encore tranché, on va reprendre un avis médical de plus. Il sera sans doute favorable à la vaccination. Ce sera une précaution supplémentaire", confie ce père de famille dijonnais.

Il faut l’accord des deux parents

Pour qu’un adolescent se fasse vacciner, il faut l’accord de ses deux parents. Le mineur volontaire doit ainsi présenter une autorisation parentale signée par ses deux responsables légaux. Ces derniers doivent également être présents le jour où leur enfant reçoit sa dose contre le virus. Si l’un des deux est absent, l’autre doit jurer sur l’honneur que le second parent est d’accord.

durée de la vidéo: 01 min 35
La vaccination ouverte aux 12-17 ans ©Marie Jolly

La vaccination des mineurs se fait sur la base du volontariat. Pénélope semble partante pour recevoir son sérum. "C’est important pour soi-même mais aussi pour protéger les autres. Si on veut sortir de toutes les contraintes sanitaires, il faut bien se vacciner", estime la lycéenne.

Eviter la circulation du virus alors que la vie sociale reprend

Les 12-17 ans ne peuvent recevoir que des doses de vaccin Pfizer. L’enjeu de la vaccination des plus jeunes est d’empêcher la transmission du virus alors que les rassemblements et les soirées reprennent. "Les jeunes ne développement pas de formes graves du virus, par contre il circule au sein de cette population", dresse Emmanuel Debost, médecin généraliste à Plombières-lès-Dijon.

Les jeunes ont besoin d’une vie sociale parce qu’ils ont été confinés. Avec cette vie sociale, il y a un risque de dissémination du virus très important. Cette tranche d’âge est à vacciner.

Emmanuel Debost, médecin généraliste à Plombières-lès-Dijon

Plusieurs créneaux de vaccination sont disponibles dans la région :

L’Agence Régionale de la Santé précise que la seconde dose de vaccin pourra être décalée pour permettre aux adolescents de partir en vacances cet été.

Quelle est la situation sanitaire en Bourgogne-Franche-Comté ?

Pour l’heure, 45 % de la population a reçu au moins une dose de vaccins en France, soit 30 millions de personnes selon Santé Publique France. En Bourgogne-Franche-Comté, le part d’habitants vaccinés monte à 46,20%. 1,2 millions de résidents ont reçu au moins une dose de vaccin dans la région.

Dans l’ensemble, le nombre de contaminations au Covid-19 continue de baisser. Le taux d’incidence de 58 cas pour 100 000 habitants en Bourgogne-Franche-Comté, légèrement au-dessus du niveau national (57 pour 100 000).

En une semaine, le taux d’incidence a presque été divisé par deux, chutant de 97 cas à 58.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société jeunesse famille région bourgogne franche-comté