Covid-19 : terrasses, couvre-feu, télétravail… ce qui change le 9 juin 2021

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Hienard .

De nombreux allègements auront lieu à partir du 9 juin 2021. Des perspectives qui accompagnent une amélioration de la situation sanitaire dans la région.

Depuis plusieurs semaines, les terrasses prennent place dans les rues. Le silence a été remplacé par les rires, les bavardages, les retrouvailles entre camarades. L’impression de retrouver une vie normale s’ancre petit à petit dans les esprits, et à compter du 9 juin, les restrictions seront encore assouplies.

Les principales mesures

  • Le couvre-feu sera décalé à 23h contre 21h.
  • Pour les cafés et restaurants, les terrasses extérieures pourront exploiter 100% de la capacité, à condition de respecter un effectif de 6 maximum par table. Il sera possible aussi de retrouver les salles pour boire et manger – à l’intérieur, la jauge est fixée à 50% et les tables pourront accueillir 6 personnes maximum. Les clients devront remplir une fiche (ci-dessous) pour indiquer leurs coordonnées ; un moyen de retrouver des convives qui seraient cas contacts.
  • Les commerces, et les marchés couverts pourront accueillir plus de personnes : 4 m² par client.

Etudes et travail

  • Dans les bibliothèques, un siège sur deux pourra être occupé.
  • Le télétravail sera assoupli, et il sera possible de revenir sur site au moins une fois par semaine. Le nombre de jours en présentiel sera déterminé avec la direction de leur entreprise.
  • Dans l’enseignement supérieur, 50% des élèves pourront être présents sur site jusqu'à la rentrée de septembre.

Loisirs et culture

Pour les événements accueillant plus de 1 000 personnes, un pass sanitaire sera nécessaire.

  • Les cinémas et les salles de fêtes accueilleront 65% de l'effectif de la salle, et jusqu'à 5 000 personnes.
  • Pour les festivals de plein air assis, la jauge est aussi fixée à 65% et jusqu'à 5 000 personnes.
  • Les musées pourront accueillir un visiteur pour 4 m² de surface.
  • Les casinos pourront recevoir 50% de l'effectif de la capacité d’une salle.
  • C'est aussi le cas des salons et foires avec 50% de l'effectif, et jusqu'à 5000 personnes.
  • Les parcs zoologiques (plein air) pourront accueillir jusqu'à 65% de leur capacité maximale.

Sports

  • Pour les événements sportifs, dans les établissements extérieurs comme les stades ou couverts comme les piscines : du côté des spectateurs, ils et elles représenteront 65% de la capacité maximale d'une salle. Pour celles et ceux qui pratiquent, les publics non prioritaires représenteront jusqu'à 50% de l'effectif.
  • La danse reprendra pour les personnes de plus de 18 ans, sans contacts. Seul 35% de l’effectif pourra venir.
  • Pour les activités sportives en intérieur (sans contacts), les établissements couverts pourront accueillir 50% de l'effectif d'une salle.
  • Pour les activités sportives de plein air, les cours recevront 25 personnes maximum, et les sports avec contact pourront reprendre.
  • Enfin, les compétitions sportives de plein air pourront regrouper 500 personnes pour les amateurs.

Cérémonies

  • Les lieux de culte, mariages ou pacs (cérémonies) : un emplacement sur deux pourra être occupé.
  • Jusqu’à 75 personnes pourront assister aux cérémonies funéraires.
  • Les rassemblements de plus de 10 personnes seront interdits dans l’espace public, sauf en cas de visites guidées.

La situation sanitaire continue de s’améliorer dans la région. Plus de 40 % de la population de Bourgogne-Franche-Comté a reçu au moins une dose de vaccin contre le covid : 50 % des plus de 18 ans et 75 % des plus de 60 ans.

Cependant, le virus continue de circuler. Le nombre d’hospitalisations pour les formes sévères de la maladie reste stable. C’est aussi le cas du taux de positivité qui stagne. Ces chiffres laissent présager un ralentissement de l’amélioration de la situation. Malgré les restrictions, les gestes barrières doivent être encore appliqués, et le port du masque reste obligatoire dans le Doubs et en Haute-Saône.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité