Château de la Rochepot : quelques œuvres resteront en Bourgogne après la vente aux enchères

Les enchères se sont envolés ce dimanche 10 octobre, à Beaune, où tout l'intérieur du château de la Rochepot était vendu en 550 lots. Des œuvres importantes vont rester dans la région, grâce à de généreux donateurs et à l'État qui a préempté certaines pièces.

Sous les coups de marteau du commissaire-priseur, les pièces du château de la Rochepot se vident, à commencer par les étagères de la bibliothèque.

L'encyclopédie de Diderot et d'Alembert est adjugée pour 3 100 euros à un Icaunais. "J'avais signé la pétition contre la vente. Ceci dit, la meilleure chose est quand même d'essayer d'acheter pour éviter que cela parte à l'étranger. Quitte à le revendre le jour où le château sera dans les bonnes mains", confie-t-il.

Après l'échec de la mobilisation des habitants pour faire reporter la vente, la déception était grande. Mais dans la salle des ventes installée aux Ateliers du cinéma de Beaune, quelques victoires sont remportées. La vierge à l'enfant de la chapelle basse, datant du XVe ou du XVIe siècle et si chère aux Rochepotois, ne sera pas perdue. Une victoire arrachée difficilement pour 5 000 euros.

"C'est la paroisse et puis tous les habitants de la Rochepot. Beaucoup de gens ont bien voulu participer à coup de 50 euros, de 100 euros. Et aussi à coup de 1 000 euros. On a réussi ensemble ce coup", se satisfait Alain Guillemin, mandaté par la paroisse de Nolay.

L'État a préempté des œuvres

D'autres institutions locales tentent de récupérer quelques pièces du patrimoine. "Je suis venu tenter d'acquérir trois œuvres de la collection du château de la Rochepot, afin qu'elles puissent prendre place au musée de l'Hôtel Dieu à Beaune et ainsi rester accessibles au grand public", précise François Poher, le directeur des Hospices de Beaune.

Pour éviter la dispersion dans des collections privées, le ministère de la Culture rachète plusieurs œuvres classées au titre des monuments historiques. Elles rejoindront des collections publiques.

Les enchères se poursuivent jusque tard dans la soirée ce dimanche 10 octobre. On ne connaîtra le montant total recueilli par la vente que lundi.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture