Cet article date de plus de 3 ans

Festival du film policier de Beaune : qu'en pensent les commerçants ?

Les commerçants de Beaune (Côte-d'Or) ne chôment pas pendant les quelques jours du festival du film policier. Nous sommes allés à leur rencontre.
© France 3 Bourgogne
Les commerçants de Beaune n'ont pas vraiment le temps de profiter des films projetés pendant le festival international du film policier. 

Dans les brasseries, les clients sont nombreux. "Avec les fêtes de Pâques et le festival du film policier, on a doublé le nombre de couverts", explique Thierry Noirot, cuisinier à La Concorde. "Il y a pas mal de touristes et des gens qui viennent pour le festival. Donc c'est vrai que ça nous fait beaucoup travailler".

Festival du film policier de Beaune : qu'en pensent les commerçants ? ©France 3 Bourgogne

Vincent Clément est le propriétaire-gérant de l'Athenaeum, une boutique spécialisée dans les livres et le vin. Il se souvient du passage de quelques stars dans son commerce. 

"Les stars ont a priori un planning bien chargé, mais ça nous est arrivé d'avoir certaines stars qui cherchaient des vins particuliers qu'elles ont pu trouver chez nous", précise-t-il. "On a eu Marc Lavoine par exemple, qui cherchait un vin qu'il avait beaucoup apprécié avec son épouse. On l'avait en l'occurence, donc on lui avait vendu ce vin là."

"Des sorties tous les soirs"

Il y a aussi les bars et boîtes de nuit, tous les endroits où l'on vit plutôt tard le soir. "On a reçu Olivier Marchal, François-Xavier Demaison", raconte Grégoire Guidot, le patron du 21 Boulevard. "Là, ça a vraiment été des sorties tous les soirs, jusqu'à 4h du matin. C'est nous qui devions fermer pour les faire rentrer à leur hôtel. C'est vraiment l'année qui a été la plus mythique pour nous."

La 10e édition du festival s'achève dimanche 8 avril. Vous pouvez en suivre les temps forts dans les journaux de 12h et 19h ainsi que sur notre site et nos réseaux sociaux.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival du film policier de beaune cinéma culture