• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Retours de vacances : avec ceux qui assurent la sécurité sur l'autoroute

L'A6, à proximité de Beaune (Côte-d'Or). / © France 3
L'A6, à proximité de Beaune (Côte-d'Or). / © France 3

C'est le dernier weekend des vacances de Noël pour des milliers d'écoliers et leurs parents. Une date qui, chaque année, va de pair avec des routes encombrées et plus dangereuses. 

Par France 3 Bourgogne / ML

Bison Futé a beau prévoir un weekend en vert sur les routes (à l'exception de celles d'Auvergne-Rhône-Alpes), les retours de vacances sont synonymes de trafic intensifié et de dangerosité. Sur l'A6, les patrouilleurs de l'APRR, la société qui gère l'autoroute, peuvent voir défiler jusqu'à 5000 véhicules par heure.

Retours de vacances : avec ceux qui assurent la sécurité sur l'autoroute
Avec Pascal Rouillard, patrouilleur APRR, et Philippe Dehay, chef de district APRR / Reportage de Léa Scherer, Luc Haedrich et Christine Beauvalet - France 3

Pascal Rouillard, l'un d'entre eux, officie près de Beaune (Côte-d'Or). Sa mission : repérer les conducteurs en difficulté et les pièges de la route. "Ça peut être une bande de pneus sur les voies, des skis, des vélos, un coffre de toit envolé, détaille-t-il. On surveille aussi l'état des chaussées, voir s'il n'y pas un nid de poule en formation. On est un peu les yeux de l'autoroute."



La sécurité passe aussi par l'acquisition de réflexes de la part des automobilistes. "Un message très important : quand quelqu'un tombe en panne ou est victime d'un accident, passer derrière les glissières de sécurité et ne pas rester dans son véhicule, même lorsque conditions météo ne sont pas très favorables", souligne Philippe Dehay, chef de district APRR. Malgré tout, quand bien même les conditions de circulation seraient difficiles, l'autoroute reste quatre fois plus sûr que les routes nationales.

 

Sur le même sujet

Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires, dans la Nièvre ce lundi

Les + Lus