PHOTOS. Emmanuel et Brigitte Macron à Semur-en-Auxois : "nous allons lever des obstacles pour protéger le patrimoine religieux"

Le président de la République Emmanuel Macron est en Côte-d'Or ce vendredi 15 septembre. Le chef de l'Etat a fait plusieurs annonces sur l'entretien du patrimoine religieux dans les petites communes, à la veille des Journées européennes du patrimoine.

Le président de la République est à Semur-en-Auxois et Bussy-Rabutin en Côte-d'Or pour parler du patrimoine dans un milieu rural, la veille des 40ème Journées européennes du patrimoine. Il est accompagné de son épouse Brigitte Macron, de Stéphane Bern et de plusieurs ministres, dont Fadila Khattabi. Le cortège se rend à La Collégiale de Semur-en-Auxois, et au château de Bussy-Rabutin. 

À LIRE AUSSI : Emmanuel Macron en Bourgogne : comment Semur-en-Auxois se prépare à accueillir le chef de l'Etat

Le programme de la journée : 

Le cortège est arrivé à 12h15 à Semur-en-Auxois pour une première visite de La Collégiale Notre-Dame. Il s'est ensuite rendu à 15 heures au château de Bussy-Rabutin à 20 kilomètres de Semur-en-Auxois. Ce monument est un des nombreux succès de "mission patrimoine", puisqu'il a été rénové grâce aux fonds récoltés par le Loto du patrimoine. 

La visite minute par minute :

16h35 : C'est la fin de notre direct. Merci à tous de l'avoir suivi. 

15h56 : La visite se poursuit au sein du château. C'est François-Xavier Verger, administrateur pour le château au sein du Centre des monuments nationaux, qui fait la visite.

15h23 : Emmanuel Macron visite le chateau de Bussy-Rabutin. 

15h17 : François Sauvadet, le président du conseil départemental de Côte-d'Or, était également présent à Semur-en-Auxois pour accueillir le président de la République. Le président de l'assemblée des départements de France (ADF) a exprimé son soutien sur X, anciennement Twitter, quant à la sauvegarde du patrimoine rural : "L'ADF sont et resteront en première ligne sur le sujet au côté des communes."

15h10 : Le cortège guidé par Emmanuel Macron arrive sur les lieux.

15h : La journée reprend à 15 heures au château de Bussy-Rabutin, à 20 kilomètres de Semur-en-Auxois. 

14h45 : La collecte ne va pas suppléer mais s'ajouter au Loto du patrimoine. En cinq ans, 230 millions d'euros ont été récoltés, permettant la restauration de 862 projets.

14h30 : Guillaume Poitrinal, le président de la Fondation du patrimoine, a également précisé à l' AFP que les projets seront sélectionnés "en fonction de l'intérêt patrimonial de l'édifice, l'urgence et aussi la question de l'usage qui doit s'ouvrir aux concerts, expositions, conférences."

14h15 : Il est possible de faire des dons pour le patrimoine religieux dès ce vendredi 15 septembre sur le site de la Fondation du patrimoine. "La déductibilité fiscale sera portée de 66 à 75% du montant du don pour les particuliers dans la limite de 1.000 euros, comme cela a été le cas pour Notre-Dame", précise l'AFP. 

14h : Invité sur le plateau de France 3 Bourgogne, Stéphane Ménégon, chargé de mission responsable régional à la Fondation du patrimoine Bourgogne Franche-Comté, assure qu’il faut faire plus que restaurer le patrimoine. “Le préserver et éviter qu’il disparaisse c’est une chose… Mais il faut réfléchir très vite à ce qu’on va en faire. Il y a déjà beaucoup d’églises qui abritent des concerts, des expositions. C'est pour ça que des associations en local se mobilisent, et c’est l'avenir d'ouvrir les églises à la visite en permanence. C'est sans doute la planche de salut des églises.”

13h30 : Quelques dizaines de manifestants sont placées rue de la Liberté, à l'entrée de la ville. "Peuple en colère", "pas bienvenue Manu et ses corrompus", peut-on lire sur les pancartes.

13h20 : Le président de la République annonce un grand changement pour les édifices religieux : "le Ministère a recensé tous les sites menacés dans des petites communes. Nous allons simplifier les dispositifs d’aides pour pouvoir accompagner. Nous allons lever des blocages pour protéger ces petits patrimoines."

"Nous avons lancé une collecte le 15 septembre, avec la volonté de récolter 200 millions d'euros sur 4 ans. Cette collecte est réservée pour les communes de moins de 10 000 habitants patrimoine religieux et 20 000 pour l'Outre-mer", poursuit-il.

13h15 : Emmanuel Macron s'est exprimé sur la situation des édifices religieux. "Nous avons 50 000 édifices religieux où le culte se pratique. Nous en protégeons 10 500. Tout ce patrimoine religieux dans des petites communes n'est pas protégé. Ce sont des travaux complexes, coûteux, impossibles pour une commune. 2 500 à 3 000 bâtiments sont particulièrement menacés."

13h05 : Ludovic Rochette, au micro de France 3 Bourgogne, au sujet des aides financières pour les communes de moins de 10 000 habitants. "Ça correspond à un besoin. Beaucoup de communes n’ont pas forcément les moyens d’entretenir et faire des travaux sur leurs monuments. Tous les fonds seront les bienvenus, mais ça doit s'inscrire dans une politique plus élargie de la ruralité", déclare le président des maires de Côte-d'Or.

12h56 : Stephane Bern est également présent à Semur-en-Auxois.

12:38 : Le cortège, emmené par Emmanuel et Brigitte Macron, est entré dans La Collégiale. Céline Duchesne, animatrice du patrimoine à la mairie retrace l'histoire de Semur-en-Auxois, ainsi que du monument.

12:33 : le président de la République termine son bain de foule et se dirige vers La Collégiale. 

12:24 : Entre des photos et des poignées de main, Emmanuel Macron répète qu'il est très heureux d'être là.

12:20 : Il débute par un bain de foule. Un accueil chaleureux de la part des Semurois. "Je vous soutiens depuis six ans." " Merci d'être venu à Semur-en-Auxois, c'est fantastique d'être là !"

12:16 : Emmanuel Macron est arrivé, accompagné de quelques applaudissements.

12:13 : L'arrivée du président de la République est imminente.

12:03 : La Ministre déléguée chargée des personnes handicapées Fadila Khattabi est présente, ancienne députée de Côte-d'Or entre 2017 et 2023. Le député de la 4ème circonscription de Côte-d'Or Hubert Brigand est également arrivé.

11h58 : Rima Abdul Malak, ministre de la Culture, est arrivée.

11h41 : Le centre-ville est toujours calme. Une trentaine de personnes s'est rassemblée pour voir le président de la République.

11h33 : Tout est en place pour la venue du président de la République. Un gros dispositif de sécurité a été mis en place, le centre-ville est bouclé pour les voitures et les piétons. Il y aura quand même une zone libre pour voir Emmanuel Macron.

Des invités de marque

Il est accompagné de la Première dame, Brigitte Macron. Stéphane Bern est présent. En 2017, Emmanuel Macron lui avait confié une tâche : établir une liste de monuments du patrimoine français. Pour les sauver, un loto est organisé pour récolter des fonds. Six ans plus tard, "Mission patrimoine" oeuvre toujours pour la mise en valeur du patrimoine national.

Le président de la République est également accompagné de plusieurs ministres. La ministre déléguée chargée des personnes handicapées Fadila Khattabi est présente, ancienne députée de Côte-d'Or entre 2017 et 2023.

Deux visites de monuments du département

Le cortège arrivera aux alentours de midi à Semur-en-Auxois pour une première visite à la collégiale Notre-Dame. Il se rendra à 15 heures au château de Bussy-Rabutin  à 20 kilomètres de Semur-en-Auxois. Ce monument est un des nombreux succès de "mission patrimoine", puisqu'il a été rénové grâce aux fonds récoltés par le Loto du patrimoine. 

C'est la troisième fois en deux ans qu'Emmanuel Macron se rend en Côte-d'Or. En 2022, il s'était rendu à Dijon dans le cadre de sa campagne présidentielle. Il est revenu en novembre pour une visite de l'école de gendarmerie de Longvic et de la cité judiciaire.

La circulation sera fortement impactée à Semur-en-Auxois, avec plusieurs zones où il sera interdit de stationner et de circuler. Pour les piétions, certaines zones seront également interdites, ou alors limitées.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité