Chenôve : le maire de la commune, Thierry Falconnet, a renouvelé sa demande de renforts policiers

Le maire de Chenôve, Thierry Falconnet, était l'invité du JT de 19h, ce mardi 22 octobre. / © France 3 Bourgogne
Le maire de Chenôve, Thierry Falconnet, était l'invité du JT de 19h, ce mardi 22 octobre. / © France 3 Bourgogne

Interrogé lors du JT de 19h, ce mardi 22 octobre, le maire de Chenôve (Côte d'Or), Thierry Falconnet a confié avoir fait une nouvelle demande de renforts auprès de la préfecture de Dijon. Sa commune est touchée par de nombreux incidents, dégradations et actes de vandalisme, ces derniers jours.

Par Antoine Belhassen

Le maire de Chenôve, Thierry Falconnet invité du JT de 19 heures, mardi 22 octobre
France 3 Bourgogne


"Les coups sont rudes", confesse Thierry Falconnet (PS), avant d'avouer : "Mais je n'ai pas le droit d'être fatigué, je dois tenir la barre." Le maire de Chenôve (Côte d'Or) a réagi après les dégradations et autres incidents qui ont touché sa commune, ces derniers jours.

Invité sur notre plateau lors du JT de 19 heures, il a tenu à remercier les forces de l'ordre présentes sur son territoire. Mais il compte en demander davantage. Le maire de la ville a assuré qu'il avait demandé à nouveau des forces de l'ordre supplémentaires au préfet de Dijon. Celui-ci a répondu qu'il ne pouvait pas garantir de nouveaux déploiements.

Une rencontre avec Christophe Castaner ?


Des actes de vandalisme sur un nouveau skate-park, des voitures incendiées, des tramways caillassés... Face aux épisodes de violence de ces derniers jours, Thierry Falconnet a également souhaité que le quartier du Mail soit placé en zone de reconquête républicaine, ce qui impliquerait le déploiement de nouveaux agents des forces de l'ordre mais aussi le renforcement des contacts avec la population.

Le dispositif, initié en 2018 par l'ex-ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, a été poursuivi par son successeur Christophe Castaner. Le maire de Chenôve a expliqué vouloir le rencontrer prochainement afin de lui dresser l'état de la situation.

Interrogé sur les prochaines élections municipales, Thierry Falconnet a déclaré ne pas vouloir croire à des stratagèmes de l'opposition : "S'il s'agit de manœuvre politique de l'opposition, ce serait tout sauf une opposition républicaine."


 

Sur le même sujet

Municipales : François Rebsamen annoncera sa candidature à sa propre succession après Noël

Les + Lus