Violences urbaines : l'hôtel de ville de Chenôve et le centre communal d'action sociale incendiés

Publié le Mis à jour le
Écrit par Auberi Verne .

Dans la nuit de mercredi 13 à jeudi 14 juillet, l'hôtel de ville et le centre communal d'action sociale (CCAS) de Chenôve ont été incendiés. Un incident qui s'inscrit dans un contexte de violences urbaines dans l'agglomération dijonnaise.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Il n'y a pas que les feux d'artifice qui ont illuminé Chenôve. L'hôtel de ville et le centre communal d'action sociale (CCAS) ont été incendiés dans la nuit de mercredi 13 juillet à jeudi 14. Selon les premiers éléments, des tirs de mortier d'artifice combinés à des bidons d'essence seraient à l'origine des brasiers.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances précises des incendies. La préfecture a également annoncé intensifier la présence policière sur le terrain. Plus de 70 policiers vont être déployés dans l'agglomération dijonnaise.

"Dans la bassesse et la lâcheté criminelles, un palier supplémentaire est franchi [...] par une minorité agissante de trafiquants de drogue et de délinquants, trop bien connus de tous et ce depuis trop longtemps, que nous devons enfin empêcher de nuire", a condamné Thierry Falconnet, maire de Chenôve.

À noter que la ville avait déjà été la cible d'un incendie criminel en 2020. Le centre de loisirs avait alors brûlé. En mars dernier, c'était cette fois le poste de police municipale qui était visé.

D'autres incidents au cours de la soirée

D'autres cas de violences urbaines ont été recensées. Dans l'ensemble de la ville, une dizaine de voitures a été incendiée, notamment aux abords de la piscine municipale. Deux tramways ont également été caillassés.

"Afin de garantir la sûreté et la sécurité du personnel Divia Mobilités et des voyageurs, des restrictions de circulation sont mises en œuvre pour le jeudi 14 juillet à partir de 19h", a indiqué Divia sur Twitter.

Dans le détail, les trams de la ligne T2 feront leur terminus à la station "Bourroches". Les bus L4 ne desserviront pas les arrêts entre "L. de Vinci" et "Foussets", tandis que la ligne L3 s'arrêtera à "Grésilles Trimolet" dans un sens et "Chanoine Kir" dans l'autre. Les Corol feront également leur terminus à "Chanoine Kir".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité