Cet article date de plus de 5 ans

Dijon : deux jeunes se lancent dans le transport de colis à vélo

La jeune société dijonnaise Trans Moutarde Express vient de se lancer sur Dijon. Depuis le 5 mars 2015, Dimitri et Adrien démarchent les entreprises pour leur proposer un moyen original et écologique de transporter plis et colis : les coursiers à vélo.
© France 3 Bourgone

« Rapide, efficace, constant, sérieux et écolo ».


Les deux fondateurs, Dimitri Deschatrettes, 25 ans, et Adrien Quanquin, 24 ans, sont unanimes sur les avantages de faire porter plis et petits colis à vélos : « sur des courtes distances, nous sommes plus compétitifs que la voiture. Le vélo a cet avantage de ne pas dépendre des conditions de circulation. Le temps de livraison entre deux points est toujours le même ».

Dimitri Deschatrettes et Adrien Quanquin espèrent rapidement trouver des clients
Dimitri Deschatrettes et Adrien Quanquin espèrent rapidement trouver des clients © France 3 Bourgogne


La société propose de livrer des paquets « entre 0 et 1m3, entre 0 et 100 kgs » dans un périmètre « qui correspond globalement au Grand Dijon ». Pour les colis qui dépassent les 15 kgs, L'entreprise utilise un vélo-cargo disposant d’un plateau qui permet de transporter des objets volumineux.


Tous types de colis


Trans Moutarde Express s’adresse à tout public, mais cible plus particulièrement les entreprises. « Les établissements médicaux qui pourraient avoir besoin de transporter des prélèvements, du matériel, des dossiers par exemple. » citent Dimitri et Adrien. Ils poursuivent : « Nous pouvons également porter un pli pour lequel une entreprise pourrait avoir besoin d’une signature urgente ».

Les colis sont transportés dans les sacs à dos des coursiers. « Ces sacs sont spécialement étudiés. Ils sont parfaitement étanches et très solides » explique Adrien.

Le coût d’une course varie selon la distance et la taille du colis. En moyenne, faire porter un paquet par vélo coûte 10 €.

Le vélo a l'avantage de ne pas pâtir des conditions de circulation
Le vélo a l'avantage de ne pas pâtir des conditions de circulation © France 3 Bourgogne



Un concept déjà développé ailleurs en France


Dimitri a déjà pu expérimenter le concept du transport de colis à vélo. Il était coursier sur Strasbourg pour la société Tomahawk Bike Messenger de 2009 à 2013 avant d’emménager sur Dijon.

Il a alors l’idée de créer une entreprise sur le même concept que son ancien employeur. Il fonde sa société avec Adrien. Les deux amis sont des passionnés de vélo. Ils se sont rencontrés lors d’ « alleycats », rallyes à bicyclette à travers les villes.

© France 3 Bourgogne



Un financement participatif pour se lancer


La jeune entreprise  s’est lancé grâce au financement participatif. Sur le site Graine de Start, Adrien et Dimitri ont obtenu un grand succès : « en 6 jours, nous avions atteint l’objectif de financement de 1500 €, mais l’idée était d’aller plus loin pour nous permettre de mieux nous équiper ».

La campagne de levée de fonds est terminée, et le projet a recueilli 3900 €, soit 260 % de l’objectif initial. « Le surplus de fonds nous a permis d’acheter des vélos performants, dont le vélo-cargo qui permet de transporter des colis de 15 à 100 kgs » détaille Dimitri.

« Selon l’importance des dons, nous avons offert des bandanas aux couleurs de l’entreprise, des ballades champêtres dans la campagne dijonnaise ou la mention des noms sur nos sacs de coursier » explique Adrien.
Les sacs des coursiers affichent les noms de certains des contributeurs
Les sacs des coursiers affichent les noms de certains des contributeurs © France 3 Bourgogne

Pour le moment, la très jeune entreprise est en phase de démarchage auprès des professionnels. Mais il est probable que de nombreux professionnels pourraient se tourner vers ce moyen de livraison original et écologique.
Un nom aux références multiples
L’origine du nom de l’entreprise ? « Moutarde, tout le monde voit », explique Dimitri.

Mais le reste de l’appellation est une référence à l’album Trans Europe Express du groupe pionnier de la musique éléctronique Kraftwerk. Ce disque comporte notamment le morceau « Tour de France », qui fait référence au cyclisme.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
entreprises vélo