Cet article date de plus de 6 ans

Dijon : une brigade de motards figure au classement d'Auto Plus

C’est le magazine Auto Plus qui a jeté le pavé dans la mare vendredi 17 juillet 2015 : les policiers qui dressent le plus de contraventions perçoivent des primes, jusqu’à 600 euros par an. Dans ce palmarès, la brigade des motards de Dijon est classée 8ème.
Le magazine Auto Plus a publié vendredi 17 juillet 2015, un classement des policiers qui dressent le plus grand nombre de procès verbaux sur les routes de France. L'hebdomadaire affirme qu'une prime de 600 euros est octroyée aux unités arrivées en tête. Le classement, établi d'après un document provenant "du sommet de la police", concerne les neuf compagnies autoroutières CRS et les 22 unités de motards chargés d'assurer la police de la route.

D'après Auto Plus, qui dénonce une "politique de quotas de PV", un nombre de points est accordé à chaque unité en fonction du nombre de PV qu'elle a distribués au cours des 12 derniers mois. "Le cumul des points sert à déterminer les deux unités et les deux compagnies les plus efficaces en vue de leur accorder une prime annuelle, dont le montant est équitablement partagé entre les agents du service (600 euros chacun)".

Selon l'hebdomadaire, "cette prime de motivation est malsaine à plusieurs titres. D'abord, parce qu'elle prouve que la politique du chiffre perdure. Ensuite, parce qu'elle pousse les policiers à subir des pressions de leur hiérarchie, ce qui remet en cause leur capacité de discernement, l'élément fondamental pour l'acceptabilité de la sanction". 

Chez les CRS, les unités d'Ile-de-France Nord et Ile-de-France Ouest arrivent en tête du classement, établi du 1er juin 2014 au 31 mai 2015. Pour les motards, celles de Pau et Reims ont remporté la prime annuelle.

Reportage : M.Picoche, D.Waxin. Avec : Pascal Pennec, rédacteur en chef "Autoplus", Stéphane Karlin, syndicat UNSA - Police.
Réactions


La Direction générale de la police nationale (DGPN) a démenti "toute politique du chiffre" dans un communiqué publié vendredi, expliquant qu'il s'agit "d'une évaluation de leur performance dans ce qui est le coeur de leur métier: la sécurité des usagers de la route".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité