Ce lundi 2 décembre 2022, Bernard Gnecchi était jugé pour une affaire autour de la vente du groupe Entreprise Dijonnaise, en 2014. L'ancien président du DFCO a été relaxé par le tribunal judiciaire de Dijon.

Grand nom de l'industrie régionale et ancien président du Dijon Football Côte-d'Or de 1998 à 2012, Bernard Gnecchi se retrouvait au tribunal judiciaire ce lundi 2 janvier pour une accusation de détournement ou dissimilation dans une affaire qui remonte à 2014. Il a finalement été déclaré innocent et relaxé.

Imbroglio autour de la vente en 2014

Lors du délibéré, difficile pour Bernard Gnecchi de cacher son soulagement. Par cette décision, le tribunal judiciaire met fin à une affaire qui durait depuis 2014. Pour rappeler les faits, le 2 décembre 2014, Bernard Gnecchi cède le groupe Entreprise Dijonnaise dont il était à la tête car celui-ci connaît des difficultés. Cette entreprise de BTP est reprise par Pierre Verny, un expert en conseil en construction, pour un euro symbolique.

Mais le 24 avril 2015, Entreprise Dijonnaise est placé en redressement judiciaire. Pierre Verny accuse alors l'ancien président du DFCO d'avoir dissimulé l'état financier du groupe. A-t-il été victime d'escroquerie ? C'est ce que le tribunal judiciaire de Dijon devait décider ce 2 janvier 2022.

La partie civile non présente, une absence "loin d'être anecdotique"

La partie civile n'était pas présent cette après-midi dans l'enceinte juridique. Une absence qui peut surprendre, mais qui veut surtout en dire beaucoup pour l'avocat de l'accusé. "C'est révélateur et loin d'être anecdotique."

Il poursuit en déclarant que "l'entreprise a fait faillite tout simplement parce qu'il n'a pas injecté d'argent. Il savait ce qu'il a acheté et il cherche à se dédouaner de cet échec en accusant un autre", assure l'avocat de la défense.

"J'ai fait honnêtement et sincèrement les choses"

Appelé à la barre pour témoigner, c'est un homme aux traits fatigués qui se présente devant les juges. Avant de la céder pour un euro symbolique, Bernard Gnecchi assure avoir tout essayé pour cette entreprise familiale, fondée en 1945 par son grand-père. "On était en confiance malgré des situations difficiles, on se bagarrait pour trouver de solutions", affirme-t-il. 

Je n'ai jamais fait mon deuil.

Bernard Gnecchi

Ancien PDG de Entreprise Dijonnaise

L'homme de 71 ans n'a pu retenir ses émotions lorsqu'il évoquait le poids que représentait cette affaire pour lui. "J'ai fait honnêtement et très sincèrement les choses. Je lui ai proposé de l'accompagner pour réussir à reprendre l'entreprise car j'étais soucieux de son avenir et de ses salariés. Cela fait 10 ans que cette affaire dure et chaque jour j'y pense, je n'ai jamais fait mon deuil", confie-t-il.   

L'audience a commencé peu après 13h30 et a duré trois heures. Le tribunal a jugé Bernard Gnecchi non coupable, et la partie civile ne peut faire appel de la décision. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité