Les allergies aux pollens : peut-on vraiment en guérir ?

Les allergies aux pollens s’étalent généralement sur une période allant de février à septembre. Le docteur Denis Schwender, allergologue, nous explique comment reconnaître ce type d'allergie et la soigner.
 

Comment ne pas confondre une allergie aux pollens avec un simple rhume ? Que faut-il faire ? Comment se soigner ? Peut-on s'en débarrasser totalement ? 

Le docteur Denis Schwender, allergologue en Bourgogne-Franche-Comté, répond à nos questions dans l'émission Ensemble c'est mieux ! du mardi 30 avril 2019.

♦ C'est quoi une allergie aux pollens ?


"C'est ce qu'on appelle aussi le rhume des foins. On a des démangeaisons, les yeux piquent, pleurent. Le nez pique aussi, il coule clair comme de l'eau, se bouche. Dans certains cas, on peut aussi avoir de l'asthme. Et comme ce sont des pollens qui provoquent tout cela, les symptômes sont saisonniers."
 

♦ Pourquoi est-on allergique aux pollens ?

"On n'arrive pas à savoir pourquoi les gens déclenchent une allergie. Pourquoi c'est eux, pourquoi tel ou tel allergène, pourquoi cette année-là ?"

♦ Quelles sont les périodes favorables aux allergies aux pollens ?

"Dans nos régions, cela va de février à fin septembre
• En février, cela commence avec le pollen de noisetier.
• A partir de mi-mars, il y a du pollen de bouleau et aussi du pollen de frêne.
• En avril et mai, c'est le tour du pollen de chêne.
• Selon la météo, dès la mi-mai ou fin mai, on va avoir des pollens de graminées. Elles se trouvent dans les gazons, les espaces verts, les terrains de sport et dans la nature, dans les hautes herbes.
  On appelle cette période la grande saison pollinique, en mai, juin, juillet, août.
• De juillet à septembre, on peut avoir une allergie aux herbacées, comme l'armoise, qui touche moins de monde."

♦ Comment soigne-t-on les allergies aux pollens ?

"Dans un premier temps, il faut faire le diagnostic. Il peut se faire avec des tests allergologiques, qui sont connus depuis longtemps. Dans ce cas, on pratique des tests cutanés avec des extraits de pollens.
On peut aussi avoir recours à un  dosage sanguin pour rechercher des anticorps allergiques.

Quand le diagnostic est fait, il faut alors traiter la crise. Les gens sont gênés et on leur donne des médicaments antiallergiques pour les soulager."

♦ Peut-on guérir d'une allergie aux pollens ?

"Si on veut avoir un espoir de guérison, la solution est d'entreprendre une immunothérapie, appelée aussi désensibilisation. Il s'agit d'injections sous-cutanées et cela se fait depuis déjà 50 à 60 ans.
Désormais, on utilise des gouttes buvables, à prendre chez soi.
Il existe aussi des comprimés à faire fondre sous la langue. Le but est de vous immuniser vis-à-vis du pollen."

♦Est-ce que la désenbilisation a de bons résultats ?

"Oui, la désensibilisation est très efficace. C'est 80% à 85% de bons résultats."
 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité