Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : la communauté catholique est sous le choc !

Quelques heures après l'assassinat d'un prêtre en plein office par deux hommes se réclamant de Daech à Saint-Etienne-du-Rouvray, les fidèles catholiques sont sous le choc. Les archevêques de Dijon et d'Autun lancent un appel à « l'amour et à la fraternité humaine » dans des communiqués de presse.

Par Maryline Barate

Les positions des archevêques de la région


L'archevêque de Dijon a tenu à réagir à la prise d'otage qui s'est soldée par l'assassinat d'un prêtre et l'agression d'un fidèle, grièvement blessé, dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen, ce mardi 26 juillet.

Dans un communiqué de presse, Roland Minnerath transmet un message de paix et d'union. « Il ne faut pas nous voiler la face. Les individus déséquilibrés ou radicalisés qui maintenant s’attaquent aux symboles du christianisme se réclament tous de la même source. A nous de rester assez unis pour témoigner que l’amour et la fraternité humaine auront le dernier mot. Au cours des messes de semaine et dimanche prochain, on priera pour toutes les victimes du terrorisme. », écrit le prélat.

Benoît Rivière, évêque d’Autun, est actuellement à Cracovie en Pologne où il participe aux JMJ avec les jeunes de Saône-et-Loire. Dans un communiqué de presse, ce dernier parle de la douleur mais aussi du nécessaire appel « à un profond ressaisissement, à témoigner par un acte de foi indéracinable que le Christ met en nos cœurs : on ne combat pas le mal par le mal (...). »

« Nous sommes atterrés par le caractère odieux d’un tel acte ; ainsi est porté atteinte à ce qu’il y a de plus sacré dans la vie humaine : cet attentat s’en prend violemment à la vie d’hommes et de femmes en train de poser un geste religieux et pacifique. C’est extrêmement grave, cela blesse vraiment toute l’humanité. J’appelle donc à ce grand sursaut de conscience que le bien est vainqueur du mal. », poursuit Monseigneur Rivière. Dans le diocèse d'Autun, les célébrations du 15 août rendront hommage aux victimes du terrorisme.


La position du Saint-Siège

Un peu plus tôt dans la journée, le Vatican avait condamné fermement cet attentat. Le Saint-Siège a évoqué « un meurtre barbare ». « Nous sommes particulièrement frappés parce que cette violence horrible est intervenue dans une église, un lieu sacré où s'annonce l'amour de Dieu, avec le meurtre barbare d'un prêtre et des fidèles touchés », a conclu les porte-paroles du Pape François.

Le reportage à Dijon de F. Acosta et R. Florin avec :
  • Père Éric Millot, vicaire général du diocèse de Dijon
  • Alain, touriste
Dijon : la communauté catholique sous le choc après l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray
Tristesse et besoin de prier pour la victime prédominent chez les catholiques dijonnais après l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, perpétré ce mardi 26 juillet 2016 et qui s'est soldé par l'assassinat d'un prêtre en pleine eucharistie.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus