Attentats de Paris : que faire des messages de soutien déposés à Dijon ?

Les archives municipales de Dijon souhaitent conserver les lettres et dessins déposés sous la Porte Guillaume suite aux attentats du 13 Novembre.
Les archives municipales de Dijon souhaitent conserver les lettres et dessins déposés sous la Porte Guillaume suite aux attentats du 13 Novembre.

Des objets, des petits mots, des dessins ont été déposés sous la porte Guillaume à Dijon après les attentats du 13 Novembre pour rendre hommage aux victimes. Aujourd'hui la question de leur archivage se pose. La ville de Dijon doit y répondre prochainement.

Par LR

Certains documents pourraient être sauvés et conservés pour la postérité. Les archives municipales de Dijon ont proposé de restaurer et numériser les  les lettres, dessins, poèmes et messages déposés sous l'arche de la Porte Guillaume, en plein centre de la capitale des Ducs. Une réaction citoyenne et spontanée en hommage aux 130 victimes des attentats de Paris le 13 novembre dernier. Les marques de soutien ont été unanimes dans toute la France, y compris à Dijon et à ce titre elles constituent de véritables documents d'histoire.

Si ce travail a déjà commencé à Paris, la Mairie de Dijon doit donner son feu vert dans les jours à venir sur cette question de l'archivage. Des photographes municipaux ont dores et déjà procédé à une série de clichés afin que les traces de ce mémorial soient conservées.


Le reportage de C. Jouret et Y. Etienne avec :
  • Edouard Bouyé, directeur des Archives départementales de Côte-d'Or
  • des habitants
Archives des témoignages après les attentats






A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus