• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Bourgogne-Franche-Comté : six cas graves de grippe ont été signalés

© NZ / France 3 Bourgogne
© NZ / France 3 Bourgogne

L’épidémie de grippe touche l’ensemble de la France. La Bourgogne-Franche-Comté n’est pas épargnée. La dynamique de l’épidémie est proche de celle de l’hiver dernier qui avait été très forte.

Par B.L.

En Bourgogne-Franche-Comté, l’épidémie est en progression depuis 2 semaines. Elle est sur une dynamique proche de celle de l’hiver dernier. Rappelons qu'à la mi-janvier 2017, plus d'un million de personnes avaient déjà consulté un médecin généraliste" pour des syndromes grippaux (fièvre brutale supérieure à 39°C, douleurs musculaires et signes respiratoires).

Cet hiver, c’est la souche A (H1N1) qui est majoritaire dans la région : elle représente 66 % des cas.  Le virus B (majoritairement Yamagata) représente 20 % des cas et la souche  A (H3N2) environ 14 %.

Le pourcentage de virus isolés parmi les prélèvements reçus par le laboratoire de virologie du CHU de Dijon augmente depuis 2 semaines.

A noter que six cas graves de grippe hospitalisés en réanimation ont été signalés dans la région depuis le début de la surveillance : 4  pour la grippe B et 2 pour la grippe A.


© huntlh via Pixabay
© huntlh via Pixabay


La grippe n'est pas un virus à prendre à la légère


En général, l'épidémie de grippe arrive en France entre fin décembre et début janvier, et dure neuf semaines en moyenne. La vaccination est le meilleur moyen d'éviter cette maladie.

La grippe peut entraîner de graves complications. L'hiver dernier, 14 400 personnes en sont mortes en France. 

Les personnes fragiles sont particulièrement concernées : il s'agit des personnes âgées, des femmes enceintes, des patients avec des problèmes cardiaques ou respiratoires, etc.

A lire aussi

Sur le même sujet

Marche contre l'homophobie à Besançon

Les + Lus