CHU de Dijon : les urgences sous tension par manque de personnel

Le témoignage d'un dijonnais nous est parvenu mardi matin 24 janvier, au sujet des urgences du CHU de Dijon, qui dans la soirée n'acceptaient plus de patients, faute de personnel suffisant. C'est un fait qui a été appuyé par un témoignage de source syndicale, les personnels des urgences sont de façon notable en arrêt maladie.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Un témoignage alertant sur la difficulté aux urgences de prendre en charge des patients au centre hospitalier de Dijon nous apprenait mardi matin qu'il manquait 3 infirmières aux urgences pour le fonctionnement normal du service.

"Le service a dû fonctionner avec des agents intérimaires"

Un contact de source syndicale nous a confirmé le malaise ambiant aux urgences du CHU.

Un malaise qui se traduit ce mercredi matin 25 janvier : ce sont 30 arrêts maladies qui affectent le fonctionnement du service, d'après cette source.

La quasi-totalité du personnel paramédical des urgences se trouverait en arrêt maladie (infirmières, aides-soignantes, personnel d'entretien...). "Le service a dû fonctionner avec des agents intérimaires et des infirmiers provenant d'autres services", selon cette source.

Dans les cas de manque de personnel, l'Agence Régionale de Santé peut faire appel à la réserve sanitaire (personnels de santé mobilisables), "cela permettrait de fournir 5 ou 6 personnes, mais pas beaucoup plus"

La source syndicale confirme une "grosse tension sur les personnels paramédicaux" aux urgences, lié au nombre de patients et aussi à un manque de considération de la part de la Direction. "Plus qu'un ras-le-bol, c'est un épuisement et un mouvement de fond qui se produit.", ajoute-t-il.

Cet incident intervient alors que les urgences de l'hôpital de Dijon ont mis en place depuis un mois un système de régulation par le centre 15, où dès 17h, il faut appeler le 15 pour déterminer le niveau de prise en charge (médecin, urgences...)

► À lire aussi : L'accès aux urgences régulé la nuit par le Samu à partir de ce lundi


Pas de confirmation officielle par le CHU

La direction de la communication du CHU de Dijon, que nous avons sollicité mardi 24 janvier, ne nous confirme pas de tensions au sein du service des urgences, mais un fonctionnement "sous une activité soutenue" : 

"Nous vous informons qu’il n’y a pas eu de fermeture des urgences dans la nuit du 23 au 24 janvier 2023.
La direction, les médecins et l’encadrement soignant trouvent des solutions au fil des jours pour garantir la continuité du service des urgences et confirment leur engagement à soutenir les équipes au regard d’une activité soutenue."

Des urgences limitées elles aussi à Decize

L'accès aux urgences du Centre Hospitalier de Decize (Nièvre) est limité temporairement du mercredi 25 au jeudi 26 à 9h. Un appel systématique au centre 15 permet d'orienter les patients vers les centres hospitaliers en mesure de les accueillir ou faire intervenir les services SMUR pour les adresser vers un établissement le plus adapté à leur état de santé.

Ce dispositif a été mis en place en raison d'un manque de personnel, compte-tenu d'un poste resté vacant aux urgences.