• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

En cinq ans de tram à Dijon, les locations et les petites surfaces ont la cote

Tramway Dijon
Tramway Dijon

Cinq ans que le tramway a envahi les rues de Dijon. Cinq ans durant lesquels le parc immobilier dijonnais a quelque peu changé : les petites surfaces et les locations ont la cote autour du tracé des lignes.

Par FM avec CS et PR

Quand on loue son appartement, le tramway est parfois une aubaine, voire l'élément déclencheur. Après cinq années de mise en service, le tram commence à redessiner le marché immobilier de Dijon.
 

►"Cela fait partie de leur choix de départ"


Pour Thibaut Lechat, propriétaire et agent immobilier, être à côté du tramway, "c'est rassurant". Et d'ajouter :

Ils choisissent l'appart ça...après, est ce qu'ils l'utilisent ? a priori oui... en tout cas ça fait partie de leur choix de départ.


Depuis qu'il a posté son annonce, ce professionnel de l'immobilier a déjà reçu une quarantaine de propositions. Des étudiants, des couples sans enfants... L'effet tramway, c'est à la location et sur des petites surfaces qu'il se fait ressentir.

En périphérie du centre-ville comme ici, le tram fait pousser du neuf, du moderne. Mais les ventes n'ont pas décollé, ni les prix. Ils restent à 2.000 euros du mètre carré.

Les prix n'ont pas grimpé en flèche, mais le tramway a redessiné le marché immobilier dijonnais, qui se répartit en deux zones. Il y a la zone hors tramway et la zone desservie, qui représente 2/3 des ventes à Dijon.
 

►Des prix stables même en temps de crise


Autre point, les prix restent stables même en temps de crise. Les gens préfèrent la zone desservie par le tramway, car c'est l'assurance d'être proche du centre, de l'activité. Certains quartiers ont même changé de visage.

Pierre Pribetich, adjoint à la mairie de Dijon (PS), en charge de l'urbanisme reconnaît que

les immeubles sont plus hauts, puisque c'est un choix délibéré d'urbanisme de densifier autout des axes de mobilité.


Désormais, un Dijonnais sur deux est abonné au tram et 84.000 personnes empruntent le réseau tous les jours.
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus