• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Conférence de presse d’Emmanuel Macron : les réactions politiques en Bourgogne

Emmanuel Macron lors de la conférence de presse à l'Elysée, jeudi 25 avril 2019 / © ludovic MARIN / AFP
Emmanuel Macron lors de la conférence de presse à l'Elysée, jeudi 25 avril 2019 / © ludovic MARIN / AFP

Le président de la République a tenu une conférence de presse jeudi 25 avril, en conclusion du grand débat national. En Bourgogne, les réactions politiques sont mitigées.

Par Valentin Chatelier

"Impossible que le peuple français s’y retrouve", "un président qui apporte des réponses concrètes", "rien de concret sur le pouvoir d’achat"… Sur les réseaux sociaux, il n’a pas fallu attendre longtemps avant que les principaux responsables politiques de Bourgogne réagissent aux annonces d’Emmanuel Macron. Le chef de l’Etat a répondu aux questions des journalistes, jeudi 25 avril, dans une conférence de presse à l’Elysée.

Dès 19h, une heure après le début du discours, le président du département de Côte-d’Or, François Sauvadet, a taclé Emmanuel Macron : "‘Je peux mieux faire’, dit Emmanuel Macron. En effet !".
 

Le porte-parole des Républicains et maire de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret, n’a pas non plus tardé à réagir sur Twitter. "M. Macron ne trouve aucune comparaison à ce que le gouvernement a fait depuis deux ans… et balaie la colère populaire en mettant en avant le temps nécessaire pour voir les résultats de sa politique. Ça s’appelle ne pas apporter de réponse à l’exaspération du pays", a-t-il écrit sur le réseau social, ajoutant quelques minutes plus tard : "Il est impossible que le peuple français s’y retrouve ce soir".
 

De son côté, le maire de Dijon a vu dans ce discours "de belles paroles". "2 heures pour séduire. 1 minute sur le climat. Rien de concret sur le pouvoir d’achat. Aucune avancée sur l'ISF. Maintenant, des actes !", a noté François Rebsamen jeudi soir.
 

Pour le député LREM de Côte-d’Or, Didier Martin, le président a fixé "le cap et les grandes orientations pour la France". Selon lui, "L’acte 2 du quinquennat commence ce soir".
 

La conférence de presse n’a pas vraiment convaincu le Rassemblement national. "Macron est passé à côté du peuple. Le peuple ne doit pas passer à côté des européennes pour se faire entendre et arrêter la politique du mépris permanent", a tweeté Julien Odoul, le président du groupe RN au conseil régional.
 
 

Regardez l’intégralité de la conférence de presse d’Emmanuel Macron

 
 

Sur le même sujet

General Electric : l’intersyndicale dépose une plainte sur l’état psychologique des salariés de Belfort

Les + Lus