Coronavirus Covid-19 : comment les annulations d'événements sont-elles décidées ?

Une salle de spectacle de type "Zénith" (illustration-archives) / © FRANK PERRY / AFP
Une salle de spectacle de type "Zénith" (illustration-archives) / © FRANK PERRY / AFP

Depuis l'apparition du coronavirus Covid-19 en France, le grouvernement a annoncé l'interdiction des rassemblements de plus de 5000 personnes en milieu clos sur l'ensemble du territoire national. Dans les autres cas, ce sont des décisions prises par les organisateurs eux-mêmes.

Par F.L.

Interdiction par arrêté préfectoral

Le grouverment a annoncé l'interdiction des rassemblements de plus de 5000 personnes en milieu clos sur l'ensemble du territoire national, afin de contenir au mieux la propagation du virus.
"Un arrêté du 4 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19, paru au journal officiel du 5 mars 2020 porte d'une part, interdiction de tout rassemblement mettant en présence de manière simultanée plus de 5 000 personnes en milieu clos est interdit sur le territoire national jusqu’au 31 mai 2020.
D'autre part, cet arrêté autorise les préfets à interdire ou à restreindre, y compris par des mesures individuelles, les autres rassemblements lorsque les circonstances locales l’exigent."


Ainsi, en Côte-d'Or, deux évènements étaient prévus et sont annulés : 
- le salon « auto, moto rétro » prévu au Palais des congrès de Dijon, du 13 au 15 mars.
- Kamo con prévu au Palais des congrès de Dijon, les 28 et 29 mars.

Le salon vinicole "Les Grands Jours de Bourgogne", prévu du 9 au 13 mars a aussi été annulé.

Le choix des organisateurs

Si l'interdiction préfectorale est appliquée pour les rassemblements de plus de 5000 personnes en lieu clos, par contre, pour les autres événements, le choix revient aux organisateurs.
En Saône-et-Loire par exemple, la conférence de presse qui était prévue dans le cadre de l’opération « 3 Jours avec les GEIQ » prévue lundi 9 mars chez l'entreprise ALFA LAVAL est annulée.

Par ailleurs, le président du Conseil Départemental de Côte-d'Or, François Sauvadet, a décidé d'annuler l'édition 2020 du Salon des Séniors de Côte-d'Or, qui était prévu les 9 et 10 avril prochains.
 

Les compétitions sportives aussi impactées

Un autre exemple, dans le monde du Handball, la Fédération française de handball a pris la décision d’annuler les compétitions Interligues féminines qui devaient se dérouler du 1er au 3 avril prochains à Celles-sur-Belle (79).
 
Eric Baradat, Coordonnateur du projet de performance fédéral féminin (PPF) de la FFHandball, a  expliqué ce choix dans un communiqué : " Sur la base des éléments d’évolution de la situation sanitaire en provenance du Ministère de la Santé et du Ministère des Sports en notre possession à date, et afin d’éviter une annulation tardive aux lourdes conséquences financières potentielles pour les Territoires métropolitains, et encore plus ultramarins, cette option nous est apparue la plus sage et responsable, concernant un regroupement de 350 personnes sur plusieurs jours dans moins d’un mois."

Des rassemblements annulés

C'est l'Association des Paralysés de France (APF France Handicap) qui a aussi décidé d'annuler le jeudi 5 mars le rassemblement qui était prévu à Dijon "Pouvoir vivre dignement, c'est la base"


D'autres événements maintenus

De la même façon, d'autres évènements sont maintenus, tels que la vente aux enchères des Hospices de Nuits est maintenue.
Un autre évènement politique majeur a été maintenu, par un communiqué du gouvernement jeudi 5 mars, on apprend que les élections municipales seront maintenues pour les scrutins des 15 et 22 mars.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus