Coronavirus : à Dijon, l'inquiétude de parents d'élèves de retour de voyage scolaire en Italie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Matti Faye

Alors que les cas de Coronavirus se multiplient en Italie, le ministère de l'Éducation recommande de reporter tout voyage scolaire dans les régions de Lombardie et Vénétie. Des élèves scolarisés à Dijon en sont revenus la semaine dernière, sans consignes immédiates.

Ce mardi 25 février, les autorités recommandent, entre autres mesures, de reporter tout voyage scolaire dans les régions italiennes de Vénétie et de Lombardie touchées par de nombreux cas de Coronavirus.

Il y a moins d'une semaine, une cinquantaine d'élèves de seconde et première scolarisés au lycée Montchapet de Dijon ont participé à un voyage scolaire de quelques jours en Vénétie entre Vérone, Venise et Vicence. Ils sont rentrés vendredi 21 février, juste avant le début des vacances scolaires.

En orange, les régions italiennes de Lombardie et de Vénétie.

Une fois de retour en Bourgogne, ils se sont séparés sans qu’aucune directive sur le virus ne leur soit donnés. "On n'a pas eu de consignes particulières, les enfants sont rentrés normalement le vendredi avec le lycée, raconte un parent d'élève qui préfère conserver l'anonymat. On n'a pas eu du tout de consignes nous précisant une certaine vigilance. Il est vrai que médiatiquement parlant, on n'a eu les infos [sur l'Italie] qu'ensuite."

Les premiers confinements en Italie ont été décidés vendredi 21 février dans onze villes après qu'un premier foyer autochtone a été identifié à Codogno, dans le nord du pays.
 

Ça fait quand même peur, sans tomber dans la paranoïa.
– le parent d'un élève de retour d'Italie


C'est seulement ce mardi 25 février qu'une communication a été adressée par le lycée aux parents. "Un mot nous indiquant que les dates du voyage ne correspondait pas aux éléments qui auraient suscité un quelconque point de vigilance, détaille ce parent. Toutefois, si on avait des symptômes, qu'il fallait prendre contact avec le 15."
 
Ce parent s'étonne de cette information tardive au retour du voyage, alors qu'un autre de ses enfants, scolarisé au collège, avait lui reçu des consignes générales sur l'épidémie de Coronavirus, même s'il n'a pas pas participé à un voyage.

"Ça m'inquiète un peu, sachant que pas mal d'enfants étaient malades avant de partir. Ils avaient des symptômes de fièvre, de grippe, rhinopharyngite et autres sinusites. Et ne sont pas forcément partis en bonne forme. Donc ça veut dire que certains d'entre eux sont rentrés un peu dans cet état là. Comment faire le distinguo entre ce qui relevait des symptômes précédents, qui ressemblent fortement aux symptômes qu'on nous décrit aujourd'hui ?"

Ce mardi 25 février, le rectorat à la demande du ministère de l'Éducation a diffusé à tous les établissements de l’académie de Dijon les nouvelles consignes de prévention du ministère de la Santé et des Solidarités concernant les personnes de retour de zones d’exposition, qui englobe désormais le nord de l’Italie. Le dernier message, daté du 20 février, ne concernait que la Chine et l’Asie.


Quelles sont les recommandations pour les personnes de retour de Lombardie et de Vénétie ?

Le ministère des Solidarités et de la Santé a émis les recommandations suivantes :

Dans les 14 jours suivant votre retour de ces régions d’Italie du Nord, il faut :
  • surveiller votre température deux fois par jour
  • surveiller l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…)
  • porter un masque chirurgical lorsque vous êtes en face d’une autre personne et lorsque vous devez sortir
  • se laver les mains régulièrement ou utiliser une solution hydro-alcoolique
  • éviter tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…)
  • éviter de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…)
  • éviter toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma…)

Pour les travailleurs et les étudiants :
  • dans la mesure du possible, il faut privilégier le télétravail et éviter les contacts proches (réunions, ascenseurs, cantine...).

Les enfants, collégiens, lycéens ne doivent pas être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée, pendant la même période de 14 jours suivant leur retour d'une zone à risque.

Si des symptômes apparaissent, il faut contacter le Samu Centre 15 en faisant état des symptômes et du séjour récent. Évitez tout contact avec votre entourage et conservez votre masque. Il ne faut en aucun cas se rendre chez son médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.