Covid-19 : sept soignants de Bourgogne-Franche-Comté partent en renfort aux Antilles

Publié le Mis à jour le

L'appel à la solidarité a été entendu. Sept soignants de Côte-d'Or, de Saône-et-Loire, du Doubs et du Jura se sont envolés vers les Antilles pour aider leurs confrères à lutter contre le Covid.

Au CHU de Dijon, la demande de renfort lancée par le ministre de la Santé Olivier Véran a trouvé une oreille attentive dans le service de réanimation de Thibaut Froidurot.

Cet infirmier-réanimateur fait partie des six soignants du service à s'être porté volontaire dès que le mail du cadre de santé est arrivé lundi matin. "On a eu les trois vagues. On a un peu d'expérience au niveau du Covid donc on va essayer d'aider la Martinique" explique Thibaut Froidurot dans un message enregistré par le service communication du CHU de Dijon.

Comme lui, une médecin du service des maladies infectieuses est partie mardi 10 août dans l'après-midi de l'aéroport de Paris-Orly vers les Antilles. Laure Chopard a "toujours eu envie de faire une mission humanitaire ou sanitaire". Elle ajoute : "Lorsque nous étions en difficulté lors de la première vague Covid, on a eu la chance d'avoir des médecins qui sont venus renforcer nos equipes."

Je pense qu'il est tout à fait normal d'aller aider les équipes qui sont en difficulté Outre-Mer et aider aussi la population sur place.

Laure Chopard, médecin au service des maladies infectieuses-CHU de Dijon

En effet, au plus fort de la crise sanitaire en Bourgogne, au printemps ou en novembre 2020, plusieurs dizaines de soignants (internes, libéraux ou membres de la réserve sanitaire) s'étaient mobilisés.

Une organisation express

Le voyage s'est organisé en 24 heures. L'appel aux volontaires a été envoyé aux équipes du CHU de Dijon dans la matinée du lundi 9 août 2021. Lorsque la direction de l'établissement a reçu les candidatures, elle les a transmises à l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté avec les disponibilités et le profil des salariés. Ensuite, l'ARS et le ministère de la Santé ont contacté directement les professionnels.

Laure explique ainsi, dans un entretien réalisé par le CHU, qu'elle a reçu la première confirmation vers 17h. A 20h30, elle sait qu'elle part aux Antilles et reçoit sa feuille de route, comme tous les volontaires.

Laure prévient rapidement ses collègues qui vont devoir reprendre ses gardes. L'activité du service doit se réorganiser en plein mois d'août : "Je pense que ce que je fais est tout à fait normal. Mais, après… à Dijon, les difficultés restent présentes et ce sont eux [ses collègues ndlr] qui prennent le relais."

Les deux soignants dijonnais ont décollé vers 17h avec près de 240 autres professionnels de santé. La moitié d'entre eux est partie vers Pointe-à-Pitre, l'autre vers Fort-de-France à bord de deux avions affrétés spécialement. Leur séjour doit durer quinze jours.

Sept professionnels de santé au total

Au total, cinq professionnels de santé de Bourgogne-Franche-Comté ont embarqué mardi soir. Deux autres sont déjà sur place. "La délégation régionale compte une aide-soignante du Doubs, trois infirmiers de Saône-et-Loire, du Jura et de Côte-d’Or et trois médecins du Jura et de Côte-d’Or", détaille l'Agence régionale de santé dans un communiqué transmis mercredi 11 août.

Dans deux semaines, Sabrina, une interne de l'hôpital, partira à son tour aux Antilles. Une vingtaine d'autres soignants du CHU de Dijon se sont déjà portés volontaires. Ils partiront si nécessaire.