Dijon : l'anniversaire des Gilets Jaunes sous surveillance, un blessé, un interpellé

Gilets Jaunes à Dijon le 16/11/2019 / © Elsa Bezin
Gilets Jaunes à Dijon le 16/11/2019 / © Elsa Bezin

Les Gilets Jaunes lançaient leur mouvement il y a 1 an. Ce samedi 16 novembre 2019, des actions sont prévues partout dans la région, des manifestations non déclarées. Et des forces de l’ordre massivement mobilisés à Dijon ou ce samedi s’annonce tendu...

Par Christophe Tarrisse

Depuis 14h, environ 500 personnes sont rassemblées sur la place de la République, sous le soleil et pour l'instant dans une ambiance calme et bon enfant. Mais certains élements semblent vouloir aller au contact avec les forces de l'ordre. Mais les premiers affrontements ont commencé peu avant 15h. Les forces de l'ordre ont répliqué avec des gaz lacrymogène et ont chargé les manifestants. Le cortège s'est éparpillé en plusieurs groupes à l'intérieur du centre-ville.

Reportage d'Elsa Bezin et Gabriel Talon


La rue de la Liberté est notamment bloquée, une centaine de gilets jaunes se trouve place Darcy ou aux abords de la place de la Libération.. Un parking place du marché a été également bloqué.
 


Le bilan est finalement d'un blessé pris en charge par les pompiers, un manifestant a été arrêté pour possession de pétards et de trois poubelles incendiées. Côté force de l'ordre, on assume cette fermeté, nous n'avons jamais été débordé et n'avons pas laissé le rapport de force s'installé en ville, ont expliqué nos sources.
 

Rassemblement GJ samedi 17 novembre




Dijon sous surveillance des forces de l'ordre en ce week-end d’anniversaire pour les gilets jaunes. Ils lançaient leur mouvement il y a 1 an. Ce samedi 16 novembre, des actions ont donc été programmées un peu partout dans la région, des manifestations non déclarées (la seule déclarée étant à Pouilly-en-Auxois, en Côte-d'Or), dans les centre villes ou sur les rond points, avec ou sans blocage.


Conséquence, les forces de l’ordre sont massivement mobilisés et particulièrement à Dijon où ce samedi s’annonce tendu, on craint des actes de violences avec la présence de groupuscules d’extrême-droite et d’extrême-gauche qui auraient préparé plusieurs actions cet après-midi dans la Cité des Ducs
 


La Préfecture de Côte-d'Or s'est donc préparée, elle a décidé d'élargir son périmètre de sécurité avec l'interdiction de manifester dans un périmètre de 500 mètres autour des lieux de pouvoir, comme la Préfecture, la mairie ou l’hôtel de police. La Place de la République sera particulièrement sous surveillance. Un lieu où les Gilets Jaunes devraient converger.

D'un point de vue humain aussi le dispositif est impressionnant du côté des forces de l’ordre où près de 200 policiers et gendarmes seront déployés aujourd’hui dans les rues.Une configuration qui rappelle celle des samedis les plus agités l’hiver dernier.

Dans un communiqué, la Préfecture prévient que : "plusieurs centaines de personnes, dont un certain nombre de casseurs déterminés à commettre des violences à l’encontre des biens ou des forces de l’ordre vont se rendre à Dijon. Les contrevenants s’exposent à une contravention de 4e classe, d’un montant de 135 euros, ainsi que, s’ils se maintiennent après sommations de se disperser, aux poursuites prévues pour le délit d’attroupement, qui est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.  Les personnes se trouvant à proximité d’individus violents sont invitées à s’en tenir à l’écart afin de ne pas gêner l’action des forces de police."





 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus