• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : La Caravane des Jeux vous fait découvrir des jeux de société méconnus

Le Jeu de Tock, d'origine canadienne, est un dérivé des petits chevaux. / © Chloé Frelat
Le Jeu de Tock, d'origine canadienne, est un dérivé des petits chevaux. / © Chloé Frelat

Depuis 2003, La Caravane des Jeux anime divers événements et partage ses jeux de société faits maison. Leur particularité : ils sont tous en bois et originaires des pays du monde entier.

Par Chloé Frelat

La Caravane des Jeux existe depuis 16 ans à Dijon. Cette association partage la culture du jeu de société à travers des jeux méconnus issus de différents pays, mais toujours en bois.

Sa vingtaine de membres en fabrique également à partir de concepts déjà existants. "C’est une association destinée à faire découvrir des jeux, en bois et étrangers", déclare Gaëtan Aliès qui préside la Caravane des jeux depuis deux ans.

La Caravane des Jeux recense une soixantaine de jeux de société africains, scandinaves, chinois... "Le Jeu de Tock, d’origine canadienne, c’est un peu comme les petits chevaux. Mais au lieu de jouer avec des dés, on joue avec des cartes", explique le président.

Le choix des jeux en bois est simple. À l’origine, les fondateurs ne possédaient que des jeux en bois et ils trouvaient que le côté ancien et artisanal leur ajoutait du cachet.

Cette idée perdure car ce sont des jeux que n’importe qui peut reproduire chez lui. "On voulait des jeux faciles à refaire soi-même."
 
Gaëtan Aliès, fabrique certains jeux, comme ce Jeu de Tock. / © Chloé Frelat
Gaëtan Aliès, fabrique certains jeux, comme ce Jeu de Tock. / © Chloé Frelat

Parfois, les adhérents améliorent certains d’entre eux pour jouer à plusieurs, comme avec le Passe Trappe, un jeu irlandais. "Environ 60% de nos jeux se jouent à deux. Donc quand on trouve des jeux où on peut être plusieurs c’est quand même mieux", ajoute Gaëtan Aliès.
 

Des moments de convivialité

Pour faire connaître ses jeux, l’association participe à une vingtaine d'animations chaque année. Les membres vont régulièrement dans des écoles, des maisons de retraite et des fêtes de village.

Mais elle se refuse à animer des événements privés tels que les mariages ou les anniversaires.

"Ce qui est marrant, c’est que les parents mettent leurs enfants devant les jeux, les poussent à jouer et regardent. On leur dit qu’eux aussi peuvent jouer et finalement on s’aperçoit que les parents sont autant intéressés que les enfants. Il y en a beaucoup qui prennent en photo les jeux pour ensuite pouvoir faire des parties chez eux", partage Gaëtan Aliès.
 
Le mölkky, un jeu de plein air d'origine finlandaise, ressemble à la pétanque. / © Pixabay
Le mölkky, un jeu de plein air d'origine finlandaise, ressemble à la pétanque. / © Pixabay

Depuis quatre ans, La Caravane des Jeux a noué un partenariat avec la Péniche Cancale. Un mercredi par mois entre mai et septembre généralement, l’association apporte quelques jeux au port du Canal pour permettre au public de s’amuser.

Ses prochaines interventions auront lieu les mercredis 8 mai et 12 juin 2019 à la Péniche Cancale.

La Caravane des Jeux sera également présente dimanche 12 mai à Vitteaux à l’occasion du Printemps de l’Auxois. "C’est convivial, tout le monde vient, tout le monde peut jouer", s’enthousiasme le président.

Quelques membres sont présents afin d’expliquer les règles et d’accompagner les participants pendant leurs parties.
 
Le Jeu de l'échelle, principalement destiné aux enfants, allie mathématiques et amusement. / © La Caravane des Jeux
Le Jeu de l'échelle, principalement destiné aux enfants, allie mathématiques et amusement. / © La Caravane des Jeux

Ce type d’événement demande donc la présence de plusieurs adhérents. Cette contrainte pose parfois problème car les bénévoles ne sont pas toujours disponibles. "Le plus difficile pour nous c’est d’avoir des animateurs, surtout quand on part à droite, à gauche, et le week-end", confie Gaëtan Aliès.

Les animations permettent parfois de déclencher des passions et d’agrandir les rangs de l’association. Pour y entrer, il faut payer l’adhésion 5 euros.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Saulieu : la basilique Saint-Andoche souffle ses 900 bougies

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer