Cet article date de plus de 3 ans

Dijon : découvrez le nouveau réseau social MythMakers, "une machine à réaliser les rêves"

La création d'une start-up en France, c'est souvent très compliqué même quand on a fait une grande école et qu'on tient une bonne idée. MythMakers, un nouveau réseau social, peut vous donner un coup de pouce que vous soyez un entrepreneur ou un simple citoyen.
Les locaux du nouveau réseau social MythMakers, "une machine à réaliser les rêves" à Dijon - 2 novembre 2017
Les locaux du nouveau réseau social MythMakers, "une machine à réaliser les rêves" à Dijon - 2 novembre 2017 © F3 Bourgogne
On a beau avoir fait des grandes écoles et tenir une bonne idée, la création d'une start-up : c'est le parcours du combattant.

Vous avez un projet mais pas d'argent ?


Mythemakers est une entreprise dijonnaise qui en est à ses balbutiements. C'est dans la tête de Bertrand et Catfish que le concept est né. L'idée est simple : vous avez un projet mais pas d'argent et ne connaissez pas grand monde ? Mythmakers est fait pour vous.

Un reportage de Maxime Bayce et Damien Rabeisen
durée de la vidéo: 01 min 51
Dijon : découvrez MythMakers, “une machine à réaliser les rêves" ©F3 Bourgogne

"Une machine à réaliser les rêves"


Voici d'ailleurs la manière dont se présente cette entreprise sur son site internet : "Une machine à réaliser les rêves pour entrepreneurs, étudiants, associatifs, artistes, citoyens à la recherche de financements, d’entraide et d’aventures humaines."

Un manque de soutien de l'Etat


Aujourd'hui, les créateurs de cette entreprise en sont à la version d'essai. Pour en arriver là, ils ont connu deux ans de développement avec des hauts mais aussi des bas. Aujourd'hui, ils ont rassemblé près de 200.000 euros mais ne se payent quasiment pas, à peine 800 euros par mois. Ces jeunes entrepreneurs font le constat d'un manque de soutien de l'Etat, malgré l'annonce par Emmanuel Macron d'un plan pour l'innovation estimé à 10 milliards d'euros.

Lancement prévu le 24 novembre


"La crainte qu'on peut avoir c'est que comme d'habitude, c'est les grosses entreprises qui arrivent à capter les aides publiques et que les petites start-up n'aient pas les moyens ou le temps de remplir les dossiers énormes pour avoir accès à ces aides.", déclare Catfish Tomei, le président et cofondateur de Mythmakers.  Il reste encore quelques semaines à l'équipe pour faire les derniers réglages du site. Son lancement est prévu le 24 novembre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
entreprises économie recherche sciences sorties et loisirs technologies innovation