Dijon : des habitants à bout après une série d'incendies à Fontaine-d'Ouche

Les locataires d'un immeuble dijonnais du quartier de la Fontaine d'Ouche en ont assez des incendies à répétition et des incivilités. Le dernier départ de feu a endommagé des appartements, au point d'obliger des familles à êtres relogées.
L’immeuble situé au 73 avenue du Lac dans le quartier Fontaine d’Ouche a été touché par au moins 8 incendies depuis le début de l’année.
L’immeuble situé au 73 avenue du Lac dans le quartier Fontaine d’Ouche a été touché par au moins 8 incendies depuis le début de l’année. © David Segal - France Télévisions

Depuis quelques mois, les incendies dans un immeuble du quartier de la Fontaine d'Ouche, au numéro 73 de l'Avenue du Lac, se multiplient : dans le local à poubelles, dans les étages de l'immeuble. Le dernier incendie en date remonte à dimanche dernier (12 septembre). Depuis, des familles ont été relogés. Mais les habitants qui restent n'en peuvent plus. Ils dénoncent des conditions de vies insalubres. 

Le 5ème étage ravagé par les flammes

Dimanche dernier, les flammes ont ravagé les communs du 5ème étage de l'immeuble. Un incendie qui a contraint les locataires de l'immeuble à être relogés. Le danger permanent et les incivilités ont raison de la patience des résidents, qui sont à bout. Comme Lucienne Neyron.

Dijon : l'inquiétude après une série d'incendies à Fontaine-d'Ouche
Dimanche dernier, le 5ème étage a été ravagé par les flammes. Les locataires ont dû être évacués.
Dimanche dernier, le 5ème étage a été ravagé par les flammes. Les locataires ont dû être évacués. © David Segal - France Télévisions

Georges Thome habite l'immeuble depuis 1990. En 30 ans, il a vu ses conditions de vie se dégrader autour de lui dans le bâtiment : incivilités, hygiène, sécurité, autant de paramètres qui le poussent à partir, lui et son épouse. Dans quel état d'esprit vit-il au quotidien ? Il répond "Très très mal. Quand je sors, est-ce que je vais pouvoir monter par l'ascenseur ? Est-ce qu'il n'y a pas encore le feu dans le bâtiment ? La dernière fois, on a été obligés d'être sur le trottoir, et d'attendre que les fumées soient dégagées pour rentrer en toute sécurité." 

Pour le résident, le plus grave demeure le manque de sécurité : "Que des personnes rentrent ici comme dans un moulin et mettent le feu ! C'est ça qui est grave !"

Dijon : l'inquiétude après une série d'incendies à Fontaine-d'Ouche

 

Christophe, 45 ans. Sans emploi. Il a dû quitter son logement précipitamment. Il est depuis l'incendie hébergé à l’hôtel, une solution proposée par le bailleur CDC Habitat.  Aujourd’hui, il est venu récupérer quelques affaires.
Christophe, 45 ans. Sans emploi. Il a dû quitter son logement précipitamment. Il est depuis l'incendie hébergé à l’hôtel, une solution proposée par le bailleur CDC Habitat. Aujourd’hui, il est venu récupérer quelques affaires. © David Segal - France Télévisions

 

Le bailleur social a relogé les locataires sinistrés

C'est la société CDC Habitat qui est en charge de l'immeuble. Gilles Pauchet, directeur de la gestion locative de CDC Habitat, assure que "l'ensemble des locataires du 5ème étage ont été pris en charge. Ils sont aujourd'hui relogés provisoirement et nous allons leur proposer un relogement définitif dès la semaine prochaine, des relogements le plus vite possible."

Au sujet des incendies à répétitition, M.Pauchet souhaite rassurer les résidents : "Depuis quelques mois, on a effectivement des incendies sur le site. Nous portons plainte systématiquement, les mesures de sécurité sont maintenues et les équipements de sécurité sont remis en service systématiquement. L'enquête judiciaire est en cours et nous accompagnons les services de police pour que l'enquête aboutisse.[...]Nous allons renforcer encore notre présence sur le site avec la mise en place de vigile , pour sécuriser plus le site. Nous allons commencer dès ce week-end."

La Ville de Dijon aux côtés des habitants

La 5ème adjointe au maire de Dijon, et référente pour le quartier Fontaine d'Ouche, Sladana Zivkovic, s'est rendue sur place pour s'assurer que le bailleur "a tout mis en place pour sécuriser et reloger les habitants". Elle a demandé au bailleur "de porter plainte et d'assurer la sécurité des locataires."

L'adjointe note qu'il y a une "conjonction de problèmes qui rendent la vie problématique, voire impossible et dangereuse" pour les habitants du quartier. L'élue fait aussi référence à une tragédie qui s'était déroulée dans le quartier en novembre 2010 : l'incendie du foyer Adoma, qui avait fait 7 morts et 190 blessés : "Dans le quartier, on a tous été traumatisés par l'incendie du foyer Adoma, on ne voudrait pas avoir à déplorer une tragédie de ce type-là."

Dijon : l'inquiétude après une série d'incendies à Fontaine-d'Ouche

Une enquête est ouverte et la Mairie a saisi le Procureur de la République et la Direction Départementale de la Sécurité Publique à la suite des incendies à répétition.   

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers incendie