Cet article date de plus de 4 ans

Dijon devient officiellement une métropole

La loi qui fait de Dijon une métropole a été publiée au Journal Officiel et et promulguée mercredi 1er mars 2017. 





Le Parlement avait donné son feu vert définitif jeudi 16 février 2017 au texte qui entraîne la création de sept nouvelles métropoles, dont celle du Grand Dijon (qui réunit 24 communes de Côte-d’Or). Le projet de loi "relatif au statut de Paris et à l'aménagement métropolitain" a été approuvé à main levée par les députés. Les élus LR et UDI ont voté contre.

Qui sont les nouvelles métropoles ?

Le texte prévoit un nouveau statut pour Paris et sept métropoles supplémentaires en plus des quinze déjà existantes : le Grand Dijon, Saint-Étienne, Toulon, Orléans, Tours, Clermont-Ferrand et Metz. Cela permettra, selon le gouvernement "de mailler, de manière cohérente, l'ensemble du territoire d'un réseau de métropoles".

" À l’issue du découpage des nouvelles régions, le Grand Dijon (déjà communauté urbaine depuis 2015) et Orléans étaient les 2 seules des 13 capitales régionales françaises à ne pas disposer du statut de métropole. La loi votée définitivement aujourd’hui comble désormais ce manque : plus aucune région ne demeure sans métropole.

Le Grand Dijon entre ainsi dans le club des 22 intercommunalités les plus intégrées de France, ce qui conforte son positionnement au cœur de la Bourgogne-Franche-Comté", déclare François Rebsamen, président du Grand Dijon.
durée de la vidéo: 02 min 11
Dijon, bientôt une métropole? ©France 3 Bourgogne

Devenir une métropole, qu’est-ce que ça change ?

"C'est une grande fierté pour Dijon et pour le Grand Dijon que je préside", dit François Rebsamen pour qui "ce nouveau statut permettra à notre bassin de vie de haute qualité, qui bénéficie déjà d'un rayonnement et d'une attractivité établis, d’accroître sa vitalité et sa dimension internationale, au cœur d’une zone d’emploi dynamique".

"Véritable vitrine de notre territoire par son université, son pôle économique, son CHU, son histoire, son patrimoine et sa gastronomie, ou encore par sa capacité à s’ouvrir vers l’extérieur, Dijon capitale, seule métropole de la région Bourgogne-Franche-Comté, saura faire bénéficier les autres collectivités de son développement", poursuit le président du Grand Dijon.

"De nouvelles discussions vont pouvoir s’engager avec le Département, la Région et l’État. Le Grand Dijon, avec de nouveaux moyens et de nouvelles compétences, contribuera à l’entrée de notre Région dans une ère nouvelle", conclut François Rebsamen.


Quelles compétences pour la métropole ?

A noter qu'au moins trois compétences départementales doivent être transférées aux métropoles. La liste des compétences est la suivante :
-action sociale
-aides du fonds de solidarité pour le logement
-aide aux jeunes en difficulté
-gestion des collèges
-gestion des routes
-personnes âgées
-prévention spécialisée auprès des familles en difficulté
-programme départemental d’insertion,
-tourisme

Si le Grand Dijon et le département de Côte-d'Or n'arrivent pas à trouver un accord, 8 des 9 groupes de compétences seront alors transférés à la métropole.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aménagement du territoire société françois rebsamen politique