• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : le Festival de musique mécanique

Les limonaires sont apparus dans les foires dès le milieu du 19 eme siècle / © Pixabay
Les limonaires sont apparus dans les foires dès le milieu du 19 eme siècle / © Pixabay

Dijon accueille la dixième édition du festival de musique mécanique jusqu’au 23 septembre 2018. Cet événement qui a vu le jour il y a 30 ans est dédié à l’orgue de barbarie. Un instrument de musique populaire qui offre de multiples possibilités.
 

Par Fatima Larbi

Dijon va vivre au rythme de la musique mécanique du 15 au 23 septembre 2018. Limonaires, orgues de barbarie, serinettes et péroquettes se sont donné rendez-vous dans les rues de Dijon pour la dixième édition du Festival de musique mécanique.

Le public aura l’occasion de découvrir des orgues de différentes tailles. Des machines impressionnantes avec leurs automates, apparues au 19e siècle dans les foires" et dont on écoute la mélodie. Ces instruments, qu’on appelle aussi "limonaires", se suffisent à eux-mêmes. Il y en aura 10 installées dans les rues de Dijon.

Dans la chapelle de l’Assomption de l’église Notre Dame, les visiteurs pourront aussi découvrir des orgues miniatures aux noms évocateurs, serinettes, merlettes perroquettes. Destinés à apprendre à chanter aux oiseaux, ils ont vu le jour dans les salons du 18e siècle.

Sans oublier tous les autres orgues de barbarie installés dans les rues piétonnes de la ville qui vont dérouler leurs cartons perforés pour accompagner les chanteurs à grands tours de manivelles.
 

• Première édition en 1989


Ce sont 4 copains, passionnés de musique mécanique, qui lancent l’idée de ce festival. Ils fondent une association "DIJCOLORG" qui, en 1989, organise la première édition du Festival de Musique Mécanique de DijonUne soixantaine d’orgues de barbarie sont au rendez-vous, à une époque où le centre-ville ne compte que deux rues piétonnes.
Le Festival de Musique Mécanique de Dijon a vu le jour en 1989 / © DIJCOLORG
Le Festival de Musique Mécanique de Dijon a vu le jour en 1989 / © DIJCOLORG
Après avoir eu lieu tous les 2 ans, puis tous les 4 ans, le festival trouve son rythme tous les 3 ans, et prend une envergure européenne. Des tourneurs (joueurs d’orgues) originaires d’Allemagne, Belgique, Hollande… participent à l’événement.


• Dixième édition en 2018


En 2018, 150 orgues seront présents dans les rues de la capitale des ducs de Bourgogne et un tiers des participants vient pour la première fois.
Un festival qui veut aussi bousculer les idées reçues sur l’orgue de barbarie. Des spectacles et des animations feront découvrir toutes les possibilités qu’offre cet instrument de musique.
Les rues de Dijon vont vibrer au rythme de la musique mécanique / © DIJCOLORG
Les rues de Dijon vont vibrer au rythme de la musique mécanique / © DIJCOLORG
 

► Un instrument de musique moderne


Contrairement à une idée reçue, il ne se contente pas d’accompagner des chansons anciennes comme "le petit vin blanc" ou "l’amant de Saint-Jean".

Il peut être utilisé pour des musiques et des créations actuelles. Il est possible de "slamer" avec un orgue construit en 1850 si le chanteur le décide et ainsi intéresser les plus jeunes.

Le chœur d’enfants de la Maîtrise de Dijon associé à celui de l’école de musique de Perrigny-lès-Dijon proposent une création musicale unique. Samedi 22 et dimanche 23 septembre 2018, place des Ducs, une centaine d’enfants, âgés de 10 à 15 ans, interpréteront "Les gamins de Paris" un magnifique spectacle musical.
L'orgue de barbarie peur accompagner de la musique actuelle / © DIJCOLORG
L'orgue de barbarie peur accompagner de la musique actuelle / © DIJCOLORG

 

► Un instrument de musique classique


Une autre idée reçue : "l’orgue de barbarie est un instrument dédié à la chanson populaire".

Le spectacle "L’orgue de barbarie romantique" aura lieu salle des Etats vendredi 21, samedi 22 et dimanche 23 septembre 2018. Il démontre que ce n’est pas que ça, la musique mécanique peut servir la musique classique. "Le Trio Palatinat" fera découvrir les musiques de Mozart, Haendel, Chopin… revisitées par l'orgue de barbarie.
L'orgue de barbarie n'accompagne pas que les chansons populaires / © DIJCOLORG
L'orgue de barbarie n'accompagne pas que les chansons populaires / © DIJCOLORG
 

► "Offenbach, un hommage mécanique"


En 2018, le Festival de musique mécanique de Dijon rend hommage à Jacques Offenbach. Figure emblématique de l’opéra bouffe, il va fêter ses 200 ans en 2019. Anticipant l’événement, samedi 22 et dimanche 23 septembre, le festival propose une exposition : un voyage iconographique et musical à travers la vie et l’œuvre de ce grand compositeur. Deux concerts accompagneront cet hommage.

Fabrice Catinot, organisateur du festival, est l'invité de l'émission 9H50 le matin en Bourgogne-Franche-Comté mercredi 19 septembre 2018.
Festival de musique mécanique de Dijon
La musique mécanique s'invite dans l'émission 9h50 le matin en Bourgogne-Franche-Comté


Programme 2018 du Festival de musique mécanique de Dijon


 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus