Dijon : 3 interpellations après la manifestation des agriculteurs qui a dégénéré. Le maire et le préfet condamnent

Près de 300 agriculteurs de Bourgogne-Franche-Comté ont manifesté mardi 6 avril devant la Dreal à Dijon à l'appel de la FDSEA. Après avoir déposé du fumier, des pneus et des troncs d'arbre devant les grilles, ils ont été dispersés par les forces de l'ordre qui ont utilisé des gaz lacrymogènes. 

Le portail de la Dreal a cédé.
Le portail de la Dreal a cédé. © Marie Jolly / France Télévisions

Près de 200 tracteurs venus de plusieurs départements de Bourgogne Franche-Comté ont convergé ce mardi 6 avril vers Dijon (Côte-d'Or).

À l'initiative de la FDSEA, les agriculteurs se sont regroupés, comme ils l'avaient annoncé, à partir de 10h30, "pour défendre leur métier, leur revenu, la vie de leur territoire", comme l'écrivait la FDSEA de la Côte-d'Or sur Facebook.

À l'appel du syndicat majoritaire et des Jeunes Agriculteurs (JA), ils ont d'abord pris la direction du siège de la Dreal, la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement, situés boulevard Voltaire à Dijon, avant de se rendre dans le centre-ville.

C'est devant la Dreal que la manifestation a dégénéré. Après avoir recouvert l'entrée du site de fumier, de pneus et de divers déchets, le portail de l'institution a été défoncé. Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser la foule.

18h : 3 interpellations 

Alors que les manifestants se sont dispersés, la préfecture précise que 3 personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. Un membre des forces de l'ordre a été blessé. "Un policier a été blessé au cours de l’opération et de nombreux autres ont essuyé des jets de projectiles, voire des tirs à blanc, et un barrage policier a été forcé par un engin agricole qui a percuté les véhicules positionnés en travers de la route", font savoir les services de l'État.

Le préfet de Côte-d'Or Fabien Sudry "condamne très fermement ces agissements qui ternissent l’image de la profession agricole et reste, comme toujours, à l’écoute des revendications qui ont été exprimées et auxquelles il a répondu par des propositions concrètes".

Dans un communiqué, le maire de Dijon dénonce l'attitude des manifestants et des "actes inadmissibles". Il déplore l'épandage de fumier, de lisier et de gravats, ainsi que d'arbres et de palettes brûlées. "C’est bien triste lorsque le droit démocratique de manifester s’accompagne de débordements qui ternissent la cause des revendications. Solidarité avec les fonctionnaires agressés, contre la violence de certains propos tenus à leur encontre, et en opposition totale avec les dégradations commises."

De son coté, la Confédération paysanne, deuxième syndicat agricole "ne s'associe pas à la manifestation menée à Dijon par une partie de la profession, à l'appel de la FNSEA et des JA."

Dans un communiqué, le syndicat agricole explique : "Alors que ces syndicats, qui ont tout pouvoir dans les institutions agricoles depuis des décennies, clament protéger les paysans à renfort de démagogie et d'actions chocs, ils mettent surtout une pression indécente sur les pouvoirs publics pour que rien ne change."

 

16h30 : les tracteurs restent stationnés pour demander la levée des gardes-à-vue 

Les manifestants à pied vont se disperser progressivement annoncent les organisateurs de la manifestation. Mais les tracteurs stationnés place de le République vont pour l'instant rester en place. "Les tracteurs ne partiront pas tant que nos deux manifestants ne nous sont pas rendus par les forces de l'ordre", annonce la FDSEA sur les réseaux sociaux. 

La circulation des deux lignes de tram est restée interrompue une large partie de la journée.

"On veut vivre de notre métier", les agriculteurs ont installé leurs tracteurs place de la République à Dijon, bloquant la circulation.
"On veut vivre de notre métier", les agriculteurs ont installé leurs tracteurs place de la République à Dijon, bloquant la circulation. © Marie Jolly / France Télévisions

15 heures, la mobilisation se poursuit dans le calme place de la République

Après les heurts de la matinée, la manifestation se poursuit dans le calme place de la République à Dijon où plusieurs centaines de professionnels sont rassemblés. Les tracteurs ont été disposés de façon à bloquer la circulation autour de la place. 

Des prises de parole ont lieu dans le calme
Des prises de parole ont lieu dans le calme © Marie Jolly / France Télévisions

Un peu plus tôt, de nouveaux heurts ont eu lieu rue de Mulhouse à Dijon. C'est à cette occasion que des interpellations ont eu lieu. Une délégation avait été reçue peu avant par le préfet.

Rue de la Préfecture, en début d'après-midi, les manifestants ont aspergé les forces de l'ordre de lisier et de gravats
Rue de la Préfecture, en début d'après-midi, les manifestants ont aspergé les forces de l'ordre de lisier et de gravats © Arnaud Lefèvre / France Télévisions

11h, le portail de la Dreal forcé

Du fumier, des pneus, du purin, des troncs d'arbre ont notamment été déversés devant les grilles de la Dreal. Au point de faire céder le portail, comme l'a constaté une de nos équipes sur place. Vers 11h30, les forces de l'ordre ont dispersé les manifestants en utilisant des gaz lacrymogènes. Un début d'incendie a été constaté parmi les gravats déposés par les agriculteurs. Peu avant midi, un certain calme était de retour sur place.

"On veut une PAC [Politique agricole commune] forte. On veut des aides couplées et des aides aux bovins allaitants à la hauteur de nos besoins, nous a indiqué Thibaut Renaud, secrétaire général des Jeunes Agriculteurs de Saône-et-Loire. Il y a un gros soucis sur les zones intermédiaires, un gros soucis de gestion sur le loup aujourd'hui. On n'en peut plus."

Les agriculteurs doivent être reçus en tout début d'après-midi à la préfecture.

durée de la vidéo: 01 min 39
Les agriculteurs manifestent à Dijon

 

© Marie Jolly / France Télévisions

 

© Marie Jolly / France Télévisions

 

© Marie Jolly / France Télévisions

 

Du foin a été déversé derrière les grilles de la Dreal, à Dijon, ce 6 avril 2021.
Du foin a été déversé derrière les grilles de la Dreal, à Dijon, ce 6 avril 2021. © Marie Jolly / France Télévisions

 

© Marie Jolly / France Télévisions

En raison de la manifestation, le service de transports en commun de la métropole de Dijon annonce la déviation de plusieurs lignes de bus dans le secteur. "L3, L6 et B11 déviées dans le secteur de la place du 30 octobre", indique Divia sur Twitter à 11h15.

Après la Dreal, les agriculteurs ont prévu de suivre un parcours passant par la place du 30 octobre, le boulevard Thiers et la place de la République.

"La fin de la manifestation est prévue à 15h30, indique la préfecture de la Côte-d'Or dans un communiqué. Des perturbations de circulation sont donc à prévoir à Dijon de 9h à 16h30 sur les voies empruntées par les manifestants."

La semaine dernière, une première manifestation organisée par la FDSEA avait rassemblé une dizaine d'agriculteurs devant la Dreal le 30 mars.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie manifestation social