Dijon : la marche des fiertés a rassemblé plusieurs centaines de personnes

A l'appel de l'association AIDES, la marche des fiertés s'est déroulée à Dijon, au départ de la place Wilson en direction de la Place de la République, samedi 25 septembre.

Il n'y avait pas eu de marche des fiertés depuis huit ans à Dijon ! La manifestation, très festive, a servi d'une part à revendiquer son statut mais d'autre part, à montrer que les droits des communautés LGBTQI+ (voir encadré) ne sont pas encore acquis.

Une marche pour rappeler les droits des communautés LGBT

Ils sont venus pour manifester, une fierté de revendiquer sa différence, son orientation sexuelle. Une manifestante réclame davantage de reconnaissance : "C'est pas un crime d'être différent ou d'aimer le même genre que soi. Il faudrait que cela arrête, d'être discriminé et mis de côté. Il faudrait que ça ne puisse plus devenir un sujet tabou."


Beaucoup de jeunes manifestants se trouvent dans le cortège, ils sont collégiens, lycéens. Pour une manifestante, "c'est une fierté d'être ici. Je me sens bien !"
Deux drag-queens revendiquent leur droit à la différence :"A Dijon, on en a besoin. Les gens LGBT, comme nous, n'osent pas sortir. On est une petite ville de province, les gens n'osent pas, alors on est là pour nous affirmer."  Concernant l'inclusion des personnes LGBT en France, l'autre répond : "c'est de la façade. Il y a un discours politique qui tend à dire 'on accepte tout le monde', et la réalité de la vie, on sait très bien que c'est pas ça ! C'est pour cela qu'il y a besoin de moments de visibilité comme ceux-là et d'empouvoirment pour remonter le moral et rappeler que le discours politique n'est pas un discours de vérité non plus !"

Le soutien des associations 

Emmanuel Bodoignet, président de l'association Aides Bourgogne-Franche-Comté rappelle le combat de fond du milieu associatif en faveur des communautés LGBT :  "le message à faire passer, c'est de ne pas rester dans l'isolement. Aujourd'hui les publics LGBTQI+ sont isolés, d'autant plus quand il n'y a pas de vie ou de structure qui organise. Si on reste isolé, c'est comme cela qu'on tombe dans la dépression et qu'on arrive sur des suicides ou des homicides, ce que l'on veut à tout prix éviter."

 

 

 

Que veut dire LGBTQI+ ?

L'acronyme LGBTQI+ regroupe beaucoup de communautés, et

Lesbienne : une femme homosexuelle, c’est-à-dire une femme qui est attirée romantiquement et/ou sexuellement par les femmes

Gay : un homme homosexuel, c’est-à-dire un homme qui est attiré romantiquement et/ou sexuellement par les hommes.

Bi (sexuel) : personne attirée physiquement, sexuellement, affectivement ou romantiquement par les personnes du même genre et du genre opposé

Trans (genre) : personne dont l’identité de genre diffère de celle qu’on lui a assignée à la naissance en fonction de son sexe (biologique).

Queer : "se dit d’une personne dont le sexe, le genre, l’orientation sexuelle, l’identité de genre et/ou l’expression de genre diffère des attentes de la société, est considérée comme non conforme, non traditionnelle, hors catégorie," selon la définition reprise dans le lexique de la Rainbow House.
Il s’agissait à l’origine d’une insulte en langue anglaise ("bizarre", "déviant"… ndlr)". Ce terme est moins utilisé aujourd’hui. Il pourrait être équivalent à pansexuel, qui pourrait vouloir dire : "Laisser tous les possibles ouverts"

Intersexué/intersexe : des personnes nées avec des caractéristiques sexuelles visibles et/ou non visibles (telles que les chromosomes, les organes génitaux, les hormones…) ne correspondant pas entièrement aux catégories mâle ou femelle, ou appartenant aux deux en même temps.

: pour toutes les autres identités, orientations, expressions qui ne sont pas représentées dans les autres lettres du sigle, comme, entre autres :
Asexuel : personne qui ne ressent pas d’attirance sexuelle, ou rarement, ce qui ne l’empêche pas de pouvoir être attirée physiquement ou intellectuellement par quelqu’un
Pansexuel : personnes attirées physiquement, sexuellement, affectivement ou romantiquement vers des personnes sans distinction au niveau du genre et du sexe de la personne
Agenre : personne qui ne s’identifie à aucun genre

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sida santé société manifestation économie social solidarité