Dijon : lancement d'une expérimentation de détection de l'isolement des personnes âgées par des facteurs

La secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie, Laurence Rossignol est venu à Dijon pour faire le point sur une expérimentation d’un dispositif de veille et d’accompagnement à destination des retraités..

Par M.B. et AFP

Laurence Rossignol est arrivée à Dijon, ce lundi 8 juin, dans le cadre de l’expérimentation d’un dispositif de veille et d’accompagnement à destination des retraités en situation de fragilité économique et sociale, en partenariat avec la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) et La Poste.

Dans ce cadre, les retraités concernés bénéficieront, d’un échange trimestriel avec leur facteur et d’un accompagnement personnalisé par le biais de la Carsat (Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail) de Bourgogne. L’objectif est également que les retraités aient un meilleur accès à leurs droits et aux prestations de leur caisse de retraite. 

990 facteurs vont proposer un questionnaire à des personnes âgées, ciblées pas la Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV) et les Caisses d'assurance retraite
et de la santé au travail (CARSAT), afin de repérer les personnes isolées ou fragiles. 60.000 retraités, notamment les personnes seules et de plus de 80 ans, habitant dans les départements de la Côte-d'Or, l'Indre, la Haute-Marne et la Savoie seront concernés.

"Nous sommes bien conscients que la fragilité est souvent invisible sur nos écrans radar", a reconnu le président de la CNAV, Gérard Rivière. "Nous voulions donc
aller plus loin en cherchant des acteurs sur le terrain et c'est la Poste qui a remporté cet appel à projet". "Le facteur porte le courrier mais il est aussi un facteur de lutte contre l'isolement", a déclaré Mme Rossignol lors d'une conférence de presse.

Une fois la fragilité d'une personne âgée détectée, le dispositif doit permettre l'orientation "vers un dispositif de droit commun". "Nous avons en France de beaux
dispositifs mais encore faut-il que l'accès au droit soit garanti et ce dispositif participe de l'accès au droit", a estimé la secrétaire d'Etat. Selon le PDG du groupe La Poste, Philippe Wahl, "la promesse postale est d'apporter un facteur humain partout et tous les jours", le facteur étant "non pas un acteur social mais une sentinelle".

En l'espace de dix ans, le nombre de clients utilisant le réseau postal quotidiennement a chuté, de 2,7 millions clients par jour en 2004 à 1,7 million en 2014. La Poste
cherche à développer de nouveaux services, comme le portage de médicaments ou de courses, a rappelé M. Wahl.


Voir le reportage de Théo Souman et Jean-François Guilmard

Avec : 
-Philippe Wahl (Président du groupe La Poste)
-Laurence Rossignol (Secrétaire d'État chargée de la Famille et des Personnes âgées)
L.Rossignol est à Dijon



A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus