Dijon : mobilisation autour du jeune Guimba, menacé d'expulsion

Guimba, jeune d'origine malienne, est arrivé en France il y a plus de 3 ans. Scolarisé au lycée du Castel à Dijon, il suivait des études de patisserie boulangerie pour passer un bac Pro. Malgré toutes les démarches, il est sous la menace d'une obligation de quitter le territoire (OQTF).
 

Un soutien permanent
Ce lundi matin 23 décembre, c'est une vingtaine de manifestants qui ont accompagné Guimba à l'hôtel de Police, où il doit maintenant pointer quotidiennement.
En effet, il est assigné à résidence, et doit justifier de sa présence quotidienne sur le sol français.
Guimba n'est pas inquiet, mais dénonce une forme d'injustice autour de son dossier.


Les associations de défense des droits de l'Homme en avant
Guimba K. bénéficie du soutien des lycéens et enseignants du lycée du Castel, où il a suivi sa formation en boulangerie patisserie.
Selon les associations (Ligue des Droits de l'Homme, Collectif du lycée international du Castel), Guimba "remplit toutes les conditions pour obtenir une régularisation de sa situation, l'ancienne préfète s'était engagée à ce sujet."
Guimba est actuellement sous la coupe d'une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français), car la Préfecture conteste ses documents d'identité pourtant reconnus jusque là.
Il a donc fourni de nouveaux éléments attestés par l'ambassade du Mali. Selon les associations, "cela permettait de clore définitivement l'affaire"
L'OQTF n'est toujours pas levée et Guimba vient de se voir signifier une assignation à résidence l'obligeant à pointer quotidiennement à la police place Suquet à Dijon.


L'interview de Guimba, recueillie par Arthur Nys et Isabelle Rivierre