• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : nouvelle mobilisation des lycéens contre les réformes de l'éducation

Lycée Hippolyte Fontaine, Dijon. / © Tiphaine Pfeiffer / France 3 Bourgogne
Lycée Hippolyte Fontaine, Dijon. / © Tiphaine Pfeiffer / France 3 Bourgogne

Ils étaient nombreux, près d'un millier, dans les rues de Dijon ce lundi pour protester contre les réformes qui touchent le lycée. La police a fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser la foule.

Par M. F.

Des lycéens sont dans la rue ce lundi 3 décembre dans plusieurs villes de Bourgogne. À Dijon, ils étaient environ 900 mobilisés pour protester contre les réformes du bac, du lycées et Parcoursup.

Les grilles du lycée Hippolyte Fontaine étaient bloquées par des poubelles renversées. Les élèves de plusieurs établissements du centre de Dijon ont défilé dans les rues, bloquant brièvement la circulation.
 
Dijon : nouvelle mobilisation des lycéens contre les réformes de l'éducation
Ils étaient nombreux, près d'un millier, dans les rues de Dijon ce lundi pour protester contre les réformes qui touchent le lycée. La police a fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser la foule. - France 3 Bourgogne - Anne Berger, Christophe Tarrisse, Tiphaine Pfeiffer, Romain Liboz, Laurence Crotet-Beudet

La préfecture de Côte-d'Or indique sur Twitter qu'un policier a été blessé dans des heurts avec des manifestants devant le commissariat de Dijon. Les violences auraient été commises par des "adultes casseurs manifestement extérieurs au mouvement", selon la préfecture. Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser la foule.
 

La police est également intervenue après une intrusion au lycée Castel de Dijon, "en accord avec la rectrice", précise-t-on dans un tweet. Le ministère de l'Éducation nationale annonce une centaine de lycées bloqués totalement ou partiellement dans toute la France. Vendredi, les élèves des lycées de Bourgogne-Franche-Comté s'étaient déjà mobilisés dans plusieurs villes de la région.
 
 
Dans l'après-midi, c'est autour du lycée Montchapet que la situation s'est tendue. "Jets de projectiles, feux de poubelles, dégradations nombreuses", listait la préfecture sur Twitter. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Montceau : les gilets jaunes reconstruisent leur campement démantelé

Les + Lus