Dijon : le parquet ouvre une enquête pour homicide involontaire après l'incendie mortel rue du Bourg

Publié le Mis à jour le
Écrit par Matti Faye avec Muriel Bessard

Dans la nuit du 1er au 2 janvier, un incendie a fait un mort à Dijon, rue du Bourg. Ce vendredi 8 janvier, le parquet ouvre une information judiciaire pour "homicide involontaire par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence".

La victime a enfin été identifiée grâce à un test ADN. C'est la première information transmise par le parquet ce vendredi 8 janvier. Il s'agit d'un homme né en 1994. Son corps calciné avait été retrouvé dans les parties communes sans pouvoir être identifié.

Il ne s'agit pas d'un locataire de l'immeuble. Le parquet se refuse pour l'instant à en dire davantage sur son identité et les raisons supposées de sa présence sur les lieux.

 

"Violation délibérée d'une obligation de sécurité"

Ce vendredi, le parquet annonce également l'ouverture d'une information judiciaire des chefs suivants : "homicide involontaire", "blessures involontaires avec incapacité supérieure à trois mois", "destruction involontaire du bien d’autrui par explosion ou incendie" le tout par "violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité ou de prudence"

Là aussi, le parquet se refuse à tout commentaire supplémentaire, notamment sur les causes et les circonstances de l'incendie, même si l'intention destructice semble écartée.

 

Un incendie très important

L'incendie qui a touché deux immeubles au 48 et au 50 de la rue du Bourg dans la nuit du 1er au 2 janvier, en plein coeur du secteur sauvergardé de Dijon, marque par son ampleur. Il a fait un mort, un blessé grave transféré en urgence absolue vers une unité spécialisée à Lyon, et une dizaine de blessés plus légers pris en charge au CHU de Dijon. 

Les pompiers ont été prévenus du départ du feu vers 4h30 du matin."À l'arrivée des premiers secours, il y avait plusieurs appartements touchés. Le feu avait percé la toiture. Et surtout des victimes se manifestaient aux fenêtres ou s'étaient pour certaines déjà réfugiées sur les toits. Ce qui nous a obligé à réaliser dans un premier temps de nombreux sauvetages", a alors expliqué Olivier Roy, le commandant des opérations de secours.

Au plus fort de l'intervention, 70 pompiers étaient sur place avec quatre fourgons d'incendie, trois grandes échelles, quatre ambulances et différents moyens de support technique, dont un drone.

Les pompiers ont pu maîtriser le feu vers 7h du matin le 2 janvier mais ont été contraints d'intervenir à nouveau dans les jours suivants pour des reprises de feux. Depuis lundi, ils assistent également les équipes de la police judiciaire sur les lieux. 

 

 

 

 

 

 

durée de la vidéo: 02 min 03
Dijon : un mort dans un incendie au centre-ville