Dijon : le préfet propose d'aménager le rond-point d'Ahuy pour réduire les bouchons de la Lino

Les bouchons de la Lino autour du rond-point d'Ahuy, dans le nord de Dijon, seront-ils bientôt de l'histoire ancienne ? Le préfet de la Côte-d'Or propose d'aménager les abords du giratoire pour réduire la congestion du trafic aux heures de pointe. Le projet pourrait aboutir avant fin 2022.

Archives.
Archives. © France Télévisions

Jeudi 14 février, le préfet, le maire d'Ahuy et des représentants de la métropole de Dijon, du conseil départemental de la Côte-d'Or et du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté étaient autour d'une table pour évoquer le rond-point d'Ahuy, l'un des points noirs de la liaison intercommnuale nord-ouest (Lino) qui relie à la rocade à l'autoroute A38. C'est là que se concentrent les bouchons aux heures de pointe.

Cette réunion de travail a été l'occasion pour le préfet de présenter "deux scénarios d’aménagement devant être confortés par des études détaillées", comme l'indiquent les services de l'État dans un communiqué. Et une "option préférentielle" se dégage déjà.

Elle doit permettre "d’améliorer à court terme la circulation sur cette partie est de la Lino en apportant un gain immédiat sur la fluidité et la sécurité du trafic", selon les termes du communiqué. 

Un nouveau rond-point et des bretelles

Aucun détail n'est donné dans la prise de parole de la préfecture sur la solution envisagée. Mais selon le maire LREM d'Ahuy, Dominique Grimpret, qui était présent lors de la réunion, il s'agirait de créer un nouveau rond-point côté Ahuy et des bretelles permettant d'accéder directement à la Lino, aussi bien en direction de Dijon et la Toison-d'Or que vers Plombières.

"Il y aura un accès à la rocade qui sera créé sur la droite du rond-point existant à Fontaine [en contrebas de la Lino]. Donc ceux qui vont prendre la rocade ne prendront plus le rond-point sur la Lino. Et puis de l'autre côté, ceux qui voudront aller à Plombières passeront sous le pont, rejoindront le rond-point qui va être créé puis la Lino", nous précise l'élu.

Cette solution a deux avantages à ses yeux. Premièrement, elle est déjà financée. "C'est dans le cadre de ce qui a été voté en 2015. Les collectivités n'ont plus à revoter". Deuxièmement, elle peut être rapidement mise en œuvre, car la déclaration d'utilité publiqu n'a pas besoin d'être modifiée.

Je remercie le préfet d'avoir repris le dossier en main. Ce n'était pas grand chose à faire en fin de compte, il suffisait que quelqu'un s'en occupe.

Dominique Grimpret, maire d'Ahuy

La situation telle qu'elle est actuellement.
La situation telle qu'elle est actuellement.

2,3 millions d'euros de travaux

La préfecture estime à "environ 2,3 millions d'euros" le coût des travaux à réaliser. La solution pourrait être mise en place "avant la fin 2022"

Les représentants des collectivités concernées ont pris acte de la proposition, et ont donné mandat aux services de l’État de poursuivre les études. Le préfet reprendra l’attache des collectivités engagées dans le contrat de plan, pour aboutir dans le mois qui vient à un plan de financement, auquel l’État prendra part.

Préfecture de la Côte-d'Or

Ces aménagements, qui pourraient rapidement aboutir, ne remettent pas en cause les "options envisageables d’évolution de la Lino". Une réponse au souhait maintes fois réitéré du conseil départemental de voir l'axe passer intégralement à 2 x 2 voies.

"L'évaluation en cours du fonctionnement global de la Lino, dans le cadre de la loi LOPSI, se poursuivra afin de préparer les perspectives d’évolution de l’infrastructure s’inscrivant dans un temps plus long", ajoute la préfecture.

En rouge, la Lino mise en service en 2014. En gris, le reste de la rocade, intégralement à 2 x 2 voies.
En rouge, la Lino mise en service en 2014. En gris, le reste de la rocade, intégralement à 2 x 2 voies.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
lino économie transports routes trafic routier