• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon-Prenois : réunion publique autour du projet d'extension du circuit automobile

© France 3 Bourgogne-Franche-Comté
© France 3 Bourgogne-Franche-Comté

L'association "Les Sentinelles de la Montagne Dijonnaise" organise ce jeudi 14 mars 2019 une réunion publique. Opposée à l'extension du circuit, elle propose aux riverains d'échanger sur les conséquences d'un tel projet

Par Christina Chiron

C'est une première. Une réunion publique, organisée ce jeudi 14 mars, pour discuter du projet d'extension du circuit automobile Dijon-Prenois

Organisée par l'association d'opposants "Les Sentinelles de la Montagne Dijonnaise", celle-ci souhaite échanger sur l'impact de cette extension à la fois sur les riverains et sur l'environnement.

Une réunion organisée alors qu'au même moment doit se tenir la soirée d'ouverture de la saison 2019 du circuit automobile

Le rendez-vous est donné à la salle des fêtes de Prenois à 19 heures.

 
L'association "Les Sentinelles de la Montagne Dijonnaise" s'oppose à l'extension du circuit Dijon-Prenois / © France 3 Bourgogne
L'association "Les Sentinelles de la Montagne Dijonnaise" s'oppose à l'extension du circuit Dijon-Prenois / © France 3 Bourgogne
 

7 hectares déboisés ?


Depuis sa création en 1972, le circuit a vu passer les plus grands pilotes (Niki Lauda ou Alain Prost entre autres pour la Formule 1). 

Une notoriété qui attire 300 000 visiteurs chaque année

 
Le circuit inauguré en 1972 attire chaque année 300 000 visiteurs / © France 3 Bourgogne
Le circuit inauguré en 1972 attire chaque année 300 000 visiteurs / © France 3 Bourgogne


Fort de ce succès, le circuit souhaite diversifier ses activités. 

Le projet d'extension, dans les cartons depuis plusieurs années, a pris en ce début d'année un tournant. 

Le 17 janvier 2019, le conseil municipal de Prenois a validé la création d'une nouvelle zone d'activités de 41 hectares

Jouxtant le circuit actuel, cette zone pourrait prendre la forme d'un site accueillant des stages de conduite automobile, activité complémentaire au circuit de compétition.

Problème : 7 hectares de terrain seraient déboisés et alors que le circuit Dijon-Prenois est installé sur un terrain distrait du régime forestier en 1969. 
 
7 hectares de terrain seraient déboisés / © France 3 Bourgogne
7 hectares de terrain seraient déboisés / © France 3 Bourgogne

Pour permettre cette extension, la commune doit proposer une compensation pour ces parties déboisées.

Pas sûr que cela suffise à convaincre les opposants au projet.
 

Sur le même sujet

Portrait : Anthéa Lamine finaliste BFC du concours de chant

Les + Lus