• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : Prioribus n'est plus une priorité immédiate

50 millions d'euros pour améliorer les temps de parcours des bus dans l'agglomération dijonnais. Avec ce projet, le Grand Dijon avait même obtenu fin 2014 une subvention de l'Etat pour l'aider à le financer. Mais l'heure étant aux restrictions budgétaires, Prioribus va devoir être revu et corrigé.

Par Eric Sicaud

Le bien-nommé projet Prioribus a du plomb dans l'aile.
Le Grand Dijon s'était distingué au plan national avec cet objectif qui consiste à améliorer les temps de parcours des bus dans l'agglomération.
Le ministère de l'Ecologie et du Développement durable lui avait attribué une subvention de 4,620 millions d'euros, sur un budget total de près de 50 millions d'euros pour la création de 6 lianes "prioribus".

Mais, en raison des restrictions budgétaires, Prioribus va devoir être revu et corrigé pour devenir moins onéreux.
Certaines actions ont déjà été mises en place, comme les couloirs réservés aux bus et la priorité donnée aux feux tricolores pour les transports en commun. 

Si certaines mesures vont être étendues, d'autres, comme le réaménagement de certaines places et la création de nouveaux couloirs de bus, vont être reportées ... à plus tard!

Le reportage d'Anne Berger et Jean-Louis Saintain (montage : Charles Morhain) avec les interviewes de : 

  • Nicolas Roze, président de l'association "Au fil des réseaux"
  • André Gervais, conseiller communautaire délégué à la mobilité et aux transports
Prioribus reporté
Améliorer les temps de parcours des bus dans l'agglomération de Dijon; c'était le but de Prioribus, un projet doté de 51 millions d'euros. Mais, restriction budgétaire oblige, l'objectif est repoussé.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus