• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : des start-up présentent leurs dernières innovations à la Toison d'Or

La start-up permet d'acheter un titre de transport en quelques secondes, via un simple SMS. / © Atsukè
La start-up permet d'acheter un titre de transport en quelques secondes, via un simple SMS. / © Atsukè

La boutique Orange du centre commercial Toison d'Or à Dijon accueille les "start-up days" du 22 au 30 mars 2019. Rencontre avec Atsukè, une start-up dijonnaise qui permet d'obtenir un titre de transport en quelques secondes par SMS.

Par Manon Millet

Du 22 au 30 mars, sept start-up se relaient à la boutique Orange du centre commercial Toison d'Or pour présenter leurs innovations au grand public. 

Lundi 25 mars, c'est la start-up Atsukè qui pose ses valises dans le magasin. Atsukè est une jeune entreprise française lancée en 2017 qui propose d'acheter un titre de transport en commun (tramway, bus, train...) via un simple SMS.

Il suffit d'envoyer un mot-clé à un numéro court, et en quelques secondes, le tour est joué ! L'utilisateur reçoit son titre de transport par SMS. 

Déjà implantée dans plusieurs villes de France, notamment Rouen, Nîmes, Ajaccio, Reims, elle vient d'ouvrir des bureaux à Dijon. Mais rien n'indique pour l'instant que sa solution sera mise en place sur le réseau Divia.

Valentin Varin, consultant mobilités dans l'entreprise, était présent dans la boutique Orange pour présenter le principe de sa start-up. "Habituellement, nous sommes plutôt en contact avec les opérateurs de transport et les collectivités. Aujourd'hui, je vais voir directement les futurs usagers du ticket par SMS", explique-t-il.
 
La boutique Orange accueillait la start-up Atsukè ce lundi 25 mars 2019. / © Manon Millet / France 3 Bourgogne
La boutique Orange accueillait la start-up Atsukè ce lundi 25 mars 2019. / © Manon Millet / France 3 Bourgogne
 

Des nouvelles façons d'acheter un titre de transport existent déjà

À Dijon, Divia Mobilités propose, depuis mars 2018, le service "Sans ticket, sans contact" à bord des tramways et des bus de Dijon. Il est donc possible de payer un trajet directement à bord grâce à une carte de paiement sans contact.
 

Des start-up sont présentes toute la semaine

  • Mardi 26 mars : dernière chance de rencontrer la start-up Atsukè
  • Mercredi 27 mars : Gemecod, une start-up bourguignonne proposant une serrure connectée à son smartphone
  • Jeudi 28 mars : vitaVinum, start-up dijonnaise qui développe des applications digitales dans le domaine du vin
  • Vendredi 29 samedi 30 mars : Vaovert, start-up dijonnnaise et plateforme de réservation d'hébergements touristiques écoresponsables. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus