Cet article date de plus de 3 ans

VIDEO. Revivez l’hommage rendu au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame à Dijon

Le gendarme Arnaud Beltrame est mort en héros lors des attaques jihadistes dans l'Aude la semaine dernière. La France lui rend un hommage national mercredi 28 mars 2018. Plusieurs cérémonies sont organisées en Bourgogne.
Il était inconnu il y a une semaine. Aujourd’hui, le gendarme Arnaud Beltrame est célébré partout en France. L'officier de gendarmerie a été assassiné après s'être substitué à une otage lors d’une attaque menée par un jihadiste dans un supermarché de l'Aude.

Le président de la République a prononcé l'éloge funèbre de ce gendarme âgé de 44 ans qui "a fait le don de sa vie pour protéger nos concitoyens".

A Dijon, une cérémonie était organisée à 11h30 à la gendarmerie Quartier Deflandre, située au 30 boulevard Maréchal-Joffre. "Les citoyens qui le souhaitent peuvent à se joindre librement à cette commémoration", avait indiqué la gendarmerie.

Cette cérémonie a rassemblé personnalités officielles et le grand public. Le général Olivier Kim, qui commande la région de gendarmerie de Bourgogne-Franche-Comté, a prononcé un discours où il est revenu sur la carrière et l’acte héroïque d’Arnaud Beltrame.


 

Qui était Arnaud Beltrame ?

Arnaud Beltrame s'était engagé il y a 23 ans comme officier de réserve. Il était sorti major de l'Ecole militaire interarmes de Saint-Cyr Coëtquidan en 1999.

Il était sorti également major de l'école des officiers de la gendarmerie en 2001, avant d'être retenu en 2003 avec six autres gendarmes sur 80 candidats pour intégrer le GSIGN (l’actuel GIGN).

Arnaud Beltrame avait ensuite rejoint l'Escadron parachutiste d'intervention de la Gendarmerie nationale (EPIGN), une unité d'élite, effectuant notamment des missions sensibles en Irak. 

Devenu par la suite commandant de compagnie au sein de la Garde Républicaine affecté pendant quatre ans à la sécurité de l'Elysée, il avait été commandant de la compagnie d'Avranches (Manche) jusqu'en 2014, puis conseiller auprès du secrétaire général du ministère de l'Écologie, avant de devenir numéro 3 du groupement de l'Aude il y a un an.

Arnaud Beltrame a été élevé au grade de colonel, à titre posthume.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage société