Grève du 7 mars : à Dijon, 25 000 manifestants selon l'intersyndicale, 11 000 selon la police

Ce mardi 7 mars, des manifestations contre la réforme des retraites ont lieu partout en France à l’appel de l’intersyndicale. À Dijon, l'intersyndicale annonce une affluence record de 25 000 manifestants. Le mot d'ordre : "mettre la France à l'arrêt".

Ce mardi 7 mars, un cortège long de plusieurs centaines de mètres a envahi les rues du centre-ville de Dijon. Les manifestants se sont rassemblés place de la Libération à 14 h. Ils sont passés par la place Darcy, la place de la République, du 30 octobre, et sont remontés place Wilson. Plusieurs groupes ont provoqué les forces de l'ordre, obligeant les syndicats à mettre fin à la manifestation de manière prématurée. L'intersyndicale annonce 25 000 manifestants, tandis que la police en compte 11 000.

18h : Après 45 minutes d'attente, les CRS entament une deuxième avancée sur les derniers groupes de manifestants jusqu'à la place Wilson. 

17H15 : Après avoir brûlé plusieurs poubelles, Certains manifestants se font gazer par les CRS. Ils se replient à l'entrée de la place Wilson, tandis que les forces de l'ordre se positionnent rue Chabot-Charny. 

17h10 : L'intersyndicale proclame la fin de la manifestation.

17h : Le cortège se trouve désormais place Wilson. Des poubelles ont été incendiées. Des forces de l'ordre sont stationnées pour empêcher les manifestants de remonter vers la place du Théâtre, rue Chabot-Charny. Quelques pétards ont été lancés et des insultes proférées par certains manifestants envers les forces de l'ordre.

16h30 : L'intersyndicale confirme le chiffre de 25 000 manifestants. Il s'agit de la plus forte affluence jamais enregistrée à Dijon dans une manifestation contre la réforme des retraites

16h00 : le cortège arrive devant le tribunal de Dijon. L'ambiance se tend légèrement, avec de nombreux jets de pétards.

15h55 : le premier comptage est tombé. Le syndicat FSU indique que plus de 25 000 manifestants sont présents dans les rues dijonnaises ce 7 mars. Si ce chiffre était confirmé, il surpasserait de plusieurs milliers l'affluence moyenne comptabilisée lors des autres journées de grève.

15h30 : le cortège arrive place de la République, dans le calme. Les derniers manifestants quittent eux la place de la Libération

15h15 : Voici quelques images du cortège, prises par nos journalistes présents sur place. Les manifestants sont actuellement à hauteur des Halles de Dijon.

15h : avec un peu de retard sur l'horaire prévu, le cortège chemine et remonte la rue de la Liberté en direction de la place Darcy. Dans la foule, des slogans comme "mon âge de départ, c'est le 49.3" ou encore "piquez de l'argent à Drahi, pas à mamie". Certains manifestants collent des affiches sur les vitrines des boutiques du centre-ville.

14h05 : la foule commence à affluer devant la mairie. Un peu plus de 1 000 personnes sont maintenant présentes. Les camions des organisations syndicales arrivent un à un, avec à leur bord des enceintes qui diffusent de la musique. L'ambiance monte peu à peu.

durée de la vidéo : 00h00mn09s
L'ambiance monte peu à peu ©Nicolas Da Silva / France Télévisions

13h50 : la place de la Libération est encore clairsemée, à 10 minutes de l'horaire officiel (14h) donné par l'intersyndical. Entre 200 et 300 personnes sont déjà sur les lieux selon notre journaliste. Selon les syndicats présents sur place, "les gens sont habitués à venir au dernier moment. Ce n'est pas un souci, la manifestation partira comme d'habitude après 14h. On attend entre 15 et 20 000 manifestants".

Cette sixième journée de mobilisation s'annonce très suivie dans toute la France, avec "plus de deux millions" de manifestants attendus selon le syndicat Force Ouvrière ce mardi matin. En Bourgogne, les blocages ont commencé dès le début de journée, que ce soit à Dijon ou aux alentours.

► Cet article sera régulièrement mis à jour au fil de la journée. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité