Exposition Exquises Esquisses : cherchez les différences !

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Comparez les tableaux! C'est ce que vous propose le musée Magnin à Dijon. Jusqu'au 18 Mars 2018, l'exposition " Exquises Esquisses" permet en effet aux visiteurs de voir côte à côte le travail préparatoire, les esquisses peintes, et les oeuvres finales dont certaines prêtées par de grands musées. 

Par Charlotte Noirelac

Il est très rare de voir réunies côte à côte une oeuvre et l'esquisse qui a permis de lui donner naissance. Les esquisses peintes sont des tableaux de petit format. Il a longtemps été d'usage de commencer par peindre des esquisses avant de se lancer dans un grand format. Du 16e siècle jusqu'à la première moitié du 19e siècle, c'est ainsi que beaucoup d'oeuvre ont vu le jour.

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne
Les esquisses ont aussi été un passage obligé pour bon nombre de peintres passés par l'école des beaux-arts pour passer des concours et obtenir des prix. Les meilleurs d'entre eux pouvaient prétendre aller étudier en Italie, en tant qu'élève à la villa Médicis à Rome.

Les esquisses sont plus ou moins abouties. Certaines ne sont que brossées grossièrement. L'artiste a placé ses sujets, les couleurs, les perspectives : une première composition, comme une sorte de brouillon. D'autres sont déjà de vrais tableaux, dont le travail est abouti.
Esquisse préparatoire - Oeuvre de Léopold Robert " Retour du pélerinage à la Madone de l'Arc, vers 1827 / © France 3 Bourgogne
Esquisse préparatoire - Oeuvre de Léopold Robert " Retour du pélerinage à la Madone de l'Arc, vers 1827 / © France 3 Bourgogne
Oeuvre finale - Léopold Robert - Le Retour de la fête de la Madone de l'Arc, près de Naples, 1827 - Musée du Louvre / © France 3 Bourgogne
Oeuvre finale - Léopold Robert - Le Retour de la fête de la Madone de l'Arc, près de Naples, 1827 - Musée du Louvre / © France 3 Bourgogne

Il est amusant de comparer les oeuvres et leurs esquisses. Il y a parfois de grosses différences (des personnages ajoutés, d'autres retirés), et parfois des différences subtiles qui demandent un grand sens de l'observation. Le musée Magnin présente 14 oeuvres exposées par paire esquisse/oeuvre finale. 

Esquisse préparatoire et oeuvre finale de Gustave Brion - Une noce en Alsace, vers 1860 - / © France 3 Bourgogne
Esquisse préparatoire et oeuvre finale de Gustave Brion - Une noce en Alsace, vers 1860 - / © France 3 Bourgogne

Les esquisses dont la composition finale n'a pas pu être présentées sont exposée au premier étage du musée accompagnées de al reproduction photographique de la peinture finale. Les autres esquisses peintes de la collection du musée Magnin, dint les réalisations finales sont soit inconnues ou non localisées soit n'ont jamais existé, sont également exposées.

Exquises Esquisses, du projet à la réalisation : jusqu'au 18 mars 2018 au Musée Magnin, Rue des bons enfants à Dijon.
Reportage : Caroline Jouret - Rodolphe Augier
Montage : Cécile Frèrebeau
Intervenant : Rémi Zirnhelt, Régisseur des oeuvres - Conservation préventives - Musée Magnin

 

Sur le même sujet

Les agriculteurs du nord Franche-Comté manifestent

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés