• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les Fêtes de la vigne de Dijon : un des plus anciens festivals de France

La première édition des Fêtes de la vigne a lieu en 1946 / © Pixabay
La première édition des Fêtes de la vigne a lieu en 1946 / © Pixabay

En créant les Fêtes de la vigne en 1946, le chanoine Kir ne se doutait pas qu’elles dureraient aussi longtemps. Après plus de 70 ans d’existence, elles continuent à égayer la fin de l’été à Dijon.
 

Par Fatima Larbi

Dijon accueille "les Fêtes de la vigne", un festival international de folklore, qui a lieu du mardi 21 au dimanche 26 août 2018. 
Une histoire qui a commencé il y a plus de 70 ans.

 
Les Fêtes de la vigne de Dijon : un des plus anciens festivals de France
 

1946


Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les Dijonnais sont éprouvés par des années difficiles. Le maire de la ville, le chanoine Kir, décide d’égayer le quotidien de ses concitoyens. Il s’inspire d’un voyage qu’il a fait en Suisse où il a assisté à la fête des vendanges de Neufchâtel et crée "les Fêtes de la vigne" en 1946. La gestion de l’événement est confiée à Robert Levavasseur, un entrepreneur local qui met en place un comité d’organisation, "le comité Bourgogne" qui accompagnera ce festival jusqu’en 1974. A cette date, suite à des problèmes financiers, ce comité est dissout et le festival est suspendu temporairement.

 
Le chanoine Félix Kir a créé les Fêtes de la vigne en 1946. / © STF / AFP
Le chanoine Félix Kir a créé les Fêtes de la vigne en 1946. / © STF / AFP



 La première édition des Fêtes de la vigne se déroule à Dijon, place François Rude, autour de la fontaine du Bareuzai. Elle voit son eau remplacée par du vin et les groupes folkloriques qui animent ce moment viennent de la région.

 

1954


A partir de  1954, les Fêtes de la vigne se tournent vers l’Europe. Elles ouvrent une véritable voie vers les pays du bloc de l’Est, à une époque où le rideau de fer n’est pas qu’une image. Un groupe de Hongrie participe au festival, une première !
En 1957,  c'est un groupe folklorique dijonnais "Les compagnons du Bareuzai" qui fera le voyage en Hongrie.
 
Les Fêtes de la vigne en 1968 (INA)
Des groupes folkloriques des pays de l'Est participent au festival


1970


Après l’affaire Levavasseur qui a entraîné un arrêt temporaire du festival, le maire de Dijon de l’époque, Robert Poujade, crée un nouveau comité d’organisation le FMDP (Festival de Musiques et Danses Populaires). Les Fêtes de la vigne sont relancées.
C’est à cette époque, dans les années 1970, que "les Fêtes de la vigne" deviennent vraiment internationales. Le festival change alors de nom, il s’appelle désormais " Folkloriades Internationales" et un concours récompense les meilleurs par des colliers d’or, d’argent ou de bronze. Des groupes des 5 continents participent à cet événement, permettant une ouverture sur les cultures et la jeunesse du monde entier. C’est l’occasion de redonner au folklore ses lettres de noblesse.
 
Les Folkloriades Internationales de Dijon ( INA)
Un festival qui attire les danseurs folkloriques des 5 continents - INA


2000


Dans les années 2000, le festival connaît à nouveau des difficultés. Les subventions baissent, les organisateurs doivent réduire la programmation et le festival n’est international qu’une année sur deux.

 

2016


En 2015 le comité d’organisation change de nom et "Trad’Culture". Il décide de donner un nouveau souffle aux "Fêtes de la vigne" qui souffrent d’une  baisse de subventions et d’une image vieillotte. L’édition 2016, qui fête les 70 ans du festival, marque un nouveau tournant.

Les organisateurs font le pari d’un festival international une fois tous les deux ans, les années paires, la dernière semaine d’août, dans de nouveaux lieux à travers la ville. Une nouvelle formule qui a pour ambition de refaire des "Fêtes de la vigne" l’un des plus importants festivals de folklore de France.
 
Les Fêtes de la vigne ( édition 2016)
Un festival qui fête ses 70 ans avec une nouvelle formule
 

2018


Tout en respectant la tradition de ce festival international de folklore, les organisateurs proposent des nouveautés.
A noter par exemple que la gastronomie entre dans la danse avec des restaurants éphémères, un pique-nique géant...

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Saulieu : la basilique Saint-Andoche souffle ses 900 bougies

Les + Lus