• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Judo : coup de Cho pour le Dijonnais Cyrille Maret aux Mondiaux

Cyrille Maret à l'entraînement à l'INSEP, en février 2016. / © France 3 Bourgogne
Cyrille Maret à l'entraînement à l'INSEP, en février 2016. / © France 3 Bourgogne

Déception pour le judoka Cyrille Maret, médaillé de bronze olympique à Rio aux championnats du monde à Bakou en Azerbaïdjan. Le Dijonnais, en lice en -100 kg, a été stoppé dès son deuxième combat.

Par Christophe Tarrisse

La médaille mondiale se refuse toujours à lui. Si Cyrille Maret a déjà glané une médaille de bronze olympique (2016), et 5 médailles européennes (2 argent et 3 bronze), la breloque mondiale se refuse toujours à lui après son nouveau revers ce mardi 25 septembre à Bakou en Azerbaïdjan. Après avoir franchi le tour préliminaire chez les - de 100 kilos, le Dijonnais s'est arrêté dès le deuxième tour.

Cyrille Maret a été stoppé lors de son deuxième combat par le Sud-Coréen Cho Guham en à peine plus d'une minute sur un balayage de jambe sanctionné d'un ippon. Un adversaire, plus petit, qu'il n'aime pas. Cela ne consolera pas Maret mais le Coréen a tout de même été sacré champion du monde à l'issue de cette journée.
 

"Je passe à côté une fois de plus" C.Maret


Au micro de la chaîne L'Equipe, le judoka dijonnais de 31 ans était très déçu mais réaliste sur sa prestation du jour : "je ne fais pas le travail,  je ne suis pas dans mon combat je n'ai pas de mots.. Je ne me suis pas battu à la hauteur de ce que j'avais l'intention de montrer aujourd'hui. Encore des regrets. Je suis passé à côté une fois de plus. Comme capitaine, je n'ai pas montré le chemin."

Le Dijonnais, comme Hélène Receveaux, aura une chance de se rattraper jeudi avec la compétition par équipes où il sera le chef de file des garçons. Mais, la mission s'annonce difficile avec l'ogre japonais.

A lire aussi

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus