Le rugby, un sport passion pour les joueuses Les Gazelles de Dijon

replay

Dijon peut s’enorgueillir de son équipe de rugby féminin amateur. Les joueuses des Gazelles de Dijon, ainsi qu’elles se prénomment, ont la passion du rugby chevillé au corps.

Pour Leeloo Jalocka et Margaux Catelin, toutes deux capitaines, choisir le rugby plutôt qu’un autre sport était une évidence. Elles sont toutes les deux tombées dans la marmite du rugby quand elles étaient petites !

Leeloo, capitaine de l’équipe de Fédérale 1, commence le rugby à 8 ans puis devient capitaine de son équipe mixte à 13.
Chez Margaux, on regardait le rugby à la télévision tous les weekends. À 15 ans, elle décide de chausser les crampons et de se frotter au terrain.

Je faisais du sport avant, mais c’était un sport qui était individuel et je recherchais vraiment le côté équipe, le côté soudé. 

Margaux Catelin, capitaine des Gazelles

Quoi de mieux que le rugby dans lequel la cohésion de groupe constitue une valeur cardinale ?
En arrivant à Dijon pour le travail,
Margaux, qui avait déjà joué à Aix-en-Provence et Béziers, choisit de poursuivre le rugby chez les Gazelles. Trois semaines après son arrivée, elle est nommée capitaine de l’équipe de Fédérale 2. 
 

Comme leurs capitaines, la plupart des joueuses des Gazelles de Dijon ont commencé le rugby par transmission familiale. Mais cela n’empêche pas bien sûr de découvrir le sport par d’autres biais.
Selon Leeloo, dans la pratique du rugby, on vient chercher à la fois "l’ambiance de groupe et la performance sportive."
 Les deux notions semblent indissociables, tant le rugby est un sport qui repose sur le collectif.

On dit souvent dans le rugby que ce n’est pas un joueur qui fera gagner l’équipe .

Margaux Catelin, capitaine des Gazelles

À l’inverse d’autres sports, tous les joueurs peuvent marquer un essai, quel que soit leur poste sur le terrain.  

La solidarité entre membres de l’équipe est primordiale pour le club. Pour développer les liens entre joueuses, des moments de convivialité sont organisés hors terrain. Un repas mensuel, des weekends toutes ensemble en début et fin de saison, ainsi que des journées cohésion ont lieu chaque année.

 

 Selon la Fédération française de rugby, le rugby féminin est en pleine expansion. Les femmes sont de plus en plus nombreuses à choisir de pratiquer ce sport exigeant.
Pour Leeloo, "au rugby, on est nous-mêmes." 
Il s’agit là sans aucun doute d’une autre raison pour laquelle passer le cap et commencer ce sport d’équipe fondé sur la confiance et l’union de ses joueuses.
  

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité