Dans un communiqué publié ce jour, mardi 2 avril, l'équipe du VYV festival annonce la fin définitive de l'événement. Annoncé initialement comme annulé en 2024 pour "faire une pause", on apprend qu'il n'y aura pas d'autre édition.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Le 22 septembre 2023 l'annonce de l'annulation de l'édition 2024 avait fait l'effet d'un coup de massue. Une pause dans le festival pour proposer une édition 2025 "mémorable". Les aléas financiers ont eu raison de l'événement.

"Contexte économique" 

L'équipe du VYV Festival a fait savoir par un communiqué de presse qu'il n'était plus possible "d'envisager une suite pour le VYV Festival" à cause du "contexte économique".

Les programmateurs reviennent sur les éditions précédentes et sur le fait d'avoir pu s'approprier pour la première fois le parc de la Combe à la Serpent à Dijon :

"VYV Festival fut pour beaucoup une expérience unique, une programmation musicale ouverte, un engagement social sans équivoque et surtout un lieu magique, exploité pour la première fois dans le cadre d’un festival -le Parc de la Combe à la Serpent- que nous nous devions de respecter."

L'équipe du VYV rappel que l'événément "s’est ainsi hissé le temps de 4 éditions au niveau des festivals français les plus écoresponsables, en étant plébiscité par les Bourguignons pour son organisation et ses ambitions plaçant les festivaliers au cœur d’une expérience inédite et bienveillante."

C'est avec des remerciements et sur le parcours effectué par le festival que l'équipe d'organisation conclut son communiqué : "Pour toutes ces raisons, nous sommes fiers de l'aventure que nous vous avons proposée et forcément attristés de la voir s'arrêter si tôt. Nous vous disons à toutes et tous : merci !"