• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Le marché de Noël, c’est 70 heures par semaine dans un chalet !

Dijon a aussi son marché de Noël
Dijon a aussi son marché de Noël

Les marchés de Noël attirent de nombreux visiteurs désireux de passer un bon moment dans un cadre convivial. C’est aussi l’occasion de découvrir des produits originaux. Pour les commerçants, c’est une période fructueuse et intense à la fois.

Par B.L.

A Dijon, depuis le  2 décembre plusieurs marchés de Noël se sont installés au centre-ville : place de la Libération, rue de la Liberté, place Darcy et place de la République.
Certains fermeront dimanche 31 décembre. Mais, ceux des places de la République et de la Libération resteront en place jusqu’au dimanche 7 janvier 2018.

Au total une soixantaine d’exposants proposent toutes sortes d’articles : on trouve des produits locaux ou d’autres qui ont fait des milliers de kilomètres. C’est le cas du thé aux canneberges et des bonbons aux bleuets et à l’érable vendus par Daniel Turcotte. Ce Canadien est venu en Bourgogne spécialement pour l’occasion.

"Certains ne viennent que pour nous entendre parler"

C’est une première expérience du commerce pour ce retraité : "on a la chance d’échanger avec des gens qui viennent d’un peu partout, on a de beaux compliments. Certains ne viennent que pour nous entendre parler", dit-il. "Mon épouse, mes enfants et mes petits-enfants sont au Québec. C’est un peu chagrinant, mais on se dit que ça va durer juste un mois", ajoute le néo-commerçant.

Il faut apprendre à passer 70 heures par semaine dans un chalet. Le temps est parfois long, surtout quand la météo est capricieuse et que les clients sont rares ou pressés d’aller se mettre à l’abri.

70 heures par semaine dans son chalet. L'attente du client est parfois longue… et il faut savoir composer avec une météo qui peut être capricieuse.
Les marchés de Noël attirent de nombreux visiteurs désireux de passer un bon moment dans un cadre convivial. C’est aussi l’occasion de découvrir des produits originaux. Pour les commerçants, c’est une période fructueuse et intense à la fois. Intervenants : -Daniel Turcotte, commerçant -Philippe Moreau, commerçant  - Le reportage de Marie Jolly, Anthony Borlot, David Cornot et Philippe Sabatier





A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus