Pénélope Gate : Valérie Grandet salue “le courage” du candidat Fillon

François Fillon et Valérie Grandet / © © compte twitter de Valérie Grandet et site internet Fillon 2017
François Fillon et Valérie Grandet / © © compte twitter de Valérie Grandet et site internet Fillon 2017

Invitée du 19/20 ce lundi 6 février 2017, Valérie Grandet est revenue sur la conférence de presse donnée par François Fillon un peu plus tôt dans la journée. Celle qui dirige sa campagne en Côte-d'Or salue "les explications et ce courage de vérité" du candidat qu'elle soutient.

Par Maryline Barate

La réaction de Valérie Grandet

Sur notre plateau, Valérie Grandet a réaffirmé son soutien au candidat François Fillon. "Le fait de s'excuser publiquement pour avoir fait travailler sa famille grandit encore l'homme. Cela correspond à ses valeurs. Par ses explications et ce courage de vérité, François Fillon a démontré qu'il était l'homme solide, capable de réformer la France sans sourciller. ", a commenté cette chef d'entreprise installée dans le Grand Dijon mais originaire de Sablé-sur-Sarthe, le fief de François Fillon.

"Depuis une dizaine de jours, les électeurs et les sympathisants que je rencontrais réclamaient non seulement ses excuses mais aussi des preuves pour invalider les révélations du Canard Enchaîné. (...) Ce soir, on est enfin entré dans la campagne. Tout est sur la table ! ", a conclu Valérie Grandet.

Pénélope Gate : Valérie Grandet salue “le courage” du candidat Fillon
Invitée du 19/20 ce lundi 6 février 2017, Valérie Grandet est revenue sur la conférence de presse donnée par François Fillon un peu plus tôt dans la journée. Celle qui dirige sa campagne en Côte-d'Or salue "les explications et ce courage de vérité" du candidat qu'elle soutient.

Que faut-il retenir de la conférence de presse de François Fillon ?


Pris dans la tourmente depuis les révélations sur les emplois présumés fictifs de sa femme, François Fillon a assuré lors de sa conférence de presse que "tous les faits évoqués" étaient "légaux et transparents". Mais il a présenté "ses excuses" aux Français pour avoir fait travailler sa famille, une pratique désormais "rejetée par les Français".

Devant 200 journalistes à son QG de Versailles, l'ancien Premier ministre a expliqué que son épouse avait bénéficié d'une rémunération moyenne de "3.677 euros nets", "parfaitement justifiée". Il s'agissait d'une "collaboration de confiance qui aujourd'hui suscite la défiance". Il y a 15 jours, personne n'était au courant tant dans le milieu des collaborateurs LR que chez les proches de François Fillon que Penelope Fillon avait été l'attachée parlementaire de son mari pendant des années.

François Fillon a également défendu mordicus sa candidature à l'élection présidentielle. Il a dénoncé un "lynchage médiatique". Il a balayé l'hypothèse d'une candidature alternative à droite, à moins de trois mois de l'élection. "On a vu qu'il n'y avait pas de plan B", a-t-il relevé, convaincu qu'une "nouvelle campagne commence".

François Fillon : ce qu'il faut retenir de sa conférence de presse
Pris dans la tourmente depuis les révélations sur les emplois présumés fictifs de sa femme, François Fillon a assuré lors de sa conférence de presse ce lundi 6 février 2017.

 

Sur le même sujet

Marathon de Chablis : du monde pour la première édition

Les + Lus