Pénurie de carburant : les stations à sec en Côte-d'Or ? "Les gens sont bêtes !"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Da Silva Nicolas .

Depuis début septembre, les stations-services tournent soit au ralenti, soit au maximum de leurs capacités. Si certains automobilistes sont contraints de faire le tour de Dijon pour se ravitailler, d'autres trouvent la situation ridicule.

Aux stations-services, les voitures passent, mais ne s'arrêtent pas. "C'est déjà la quatrième que je fais ce matin", se plaint une chauffeuse de taxi. Depuis début septembre, il est difficile de trouver du carburant, en particulier dans les stations Total où le litre est 50 centimes moins cher que le tarif sans aucune ristourne. Pour ne rien arranger, de nombreuses raffineries sont à l'arrêt suite à des mouvements de grève. Mais les stations sont-elles à sec ou exagère-t-on sur la situation ? 

"Je viens de faire trois stations"

La pénurie continue de sévir et complique le quotidien des automobilistes. C'est notamment le cas pour les professionnels comme Madeline qui cherche à ravitailler son véhicule de fonction. "Une collègue m’a appelé pour me dire qu’il y avait de l’essence dans cette station alors je n'ai pas hésité. Avant, c’était très cher et il y en avait partout, aujourd'hui les prix ont baissé et depuis on ne trouve plus une goutte", s'indigne-t-elle.

Kristell, postière fait le même constat. "Je ne suis pas aidée, je suis obligé de venir trois à quatre fois par jour parce que c’est un tout petit réservoir. On perd du temps à faire le tour et on prend du retard pour nos tournées", fulmine-t-elle. Un avis partagé par Emmanuel : "Je viens de faire trois stations. Il faudrait faire des réductions partout pour que ce soit moins compliqué, là c'est une perte de temps et d'argent pour tout le monde !"

Une situation incontrôlable pour les gérants de station

Romain est un employé d'une station Total au nord de Dijon. Cette dernière tourne au ralenti avec plusieurs pompes hors service. Un cas fréquent depuis trois semaine. "La station est vide depuis hier après-midi et je dois bientôt me faire ravitailler par les camions, mais je sais que ce sera à nouveau la folie", déclare-t-il.

Des clients m'ont fait savoir qu'il y avait eu des bagarres à certaines stations !

Romain

Gérant d'une station-service Total

Une situation qui peut agacer les automobilistes, jusqu'à avoir un comportement démesuré. "L'autre jour, des clients m'ont fait savoir qu'il y avait eu des bagarres à certaines stations ! Je ne sais pas si c'est vrai mais de mon côté c'est un carnage tous les jours, ça bouchonne parfois très loin. Habituellement, j'ai assez pour tenir trois jours mais là tout est écoulé en à peine 24 h", raconte Romain. 

Une pénurie ? Pas pour tout le monde

Si certains font le tour de Dijon pour trouver de l'essence, d'autres n'ont pas ce problème et s'étonnent même d'entendre le mot "pénurie". " Je ne constate pas de crise du carburant, tout cela est très exagéré. Il suffit juste d'aller une station plus loin pour trouver du carburant, mais les gens sont bêtes", s'indigne un automobiliste. 

► À LIRE AUSSI : Peut-on parler de pénurie dans les stations-services ? #OnVousRépond

Et beaucoup sont du même avis. "Il n'y a rien de gênant dans tout ça, je n'ai jamais eu à faire le tour des stations", affirme un automobiliste. Même son de cloche pour cette bande de motards qui s'est arrêtée pour se ravitailler. "Les supermarchés ont de l'essence donc il n'y a pas de problème. Même si la station Total à côté de chez moi est en rade, j'en trouve autre part", relève l'un d'entre eux. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité