Politique des quartiers : le gouvernement veut mettre en œuvre le Pacte de Dijon

"Banco pour le Pacte de Dijon", déclare le président de la République Emmanuel Macron. Ce texte vise à mobiliser toutes les énergies pour aider les quartiers populaires de France. Cela passe par une clarification des responsabilités entre agglomérations, métropoles et Etat.

Par B.L.

C’est quoi le "Pacte de Dijon" ?

La ville de Dijon a accueilli Les Journées Nationales de France Urbaine les 5 et 6 avril 2018. Le Premier ministre Edouard Philipe avait fait le déplacement.

Sécurité, environnement, développement, éducation, formation, mobilité, numérique, etc étaient au centre de ces rencontres entre élus de collectivités.

La politique de la ville conçue dans les années 80 est à bout de souffle. Sous les effets de la crise économique et du blocage de l’ascenseur social,  les quartiers populaires sont confrontés à de multiples défis : chômage, problèmes de sécurité, de drogues, repli communautaire, radicalisation…

Rien ne se fera sans un engagement collectif, réciproque et coordonné


Face à des réalités très différentes (banlieues, centres-anciens paupérisés, anciennes cités industrielles), des modes d’intervention différenciés sont nécessaires.
Mais, "rien ne se fera sans l’action des agglomérations et métropoles, rien ne se fera sans l’action de l’Etat, rien ne se fera sans un engagement collectif, réciproque et coordonné", énonce le "Pacte de Dijon" initié par l'Assemblée des communautés de France (AdCF) et France Urbaine (grandes villes, agglomérations...).

"Nous souhaitons apporter des solutions nouvelles aux difficultés des quartiers populaires et attendons en retour de l’Etat un même engagement sur les responsabilités majeures qui sont les siennes, notamment dans les grands services publics fondamentaux que sont l’éducation, la sécurité et la justice, la santé", déclarent les signataires.




Qui a signé le "Pacte de Dijon" ?


A ce jour, le "Pacte de Dijon" a été signé par 75 présidents d'intercommunalités, dont 22 présidents de métropoles et maires de grandes villes.

Pour la Bourgogne-Franche-Comté, on trouve :
-François Rebsamen, président de Dijon Métropole,
-Sébastien Martin, président du Grand Chalon
-David Marti, président de communauté Urbaine Creusot Montceau
-Marie-Claude Barnay, présidente de la communauté de communes du Grand Autunois Morvan
-Jean-Louis Fousseret, président du Grand Besançon.

Banco pour le Pacte de Dijon ! On fait et on y va



"Banco pour le Pacte de Dijon ! On fait et on y va", a déclaré le président de la République en présentant ses mesures pour les quartiers et territoires défavorisés mardi 22 mai 2018. "C'est la bonne échelle, la bonne force de propulsion et je souhaite qu'on puisse avancer sur ce sujet", a lancé Emmanuel Macron.








A lire aussi

Sur le même sujet

Littérature jeunesse : et si vous appreniez à compter à vos enfants ?

Les + Lus