Port du masque obligatoire à Dijon : après une semaine, quel impact pour les commerçants ?

Voilà une semaine que le port du masque est désormais obligatoire dans les rues du centre-ville de Dijon. Est-ce que cela dissuade les Dijonnais de venir, sont-ils moins nombreux à faire leur shopping en centre-ville ou acceptent-ils les nouvelles mesures sanitaires ?
Dans la rue aujourd’hui, les passants sont unanimes. Le port du masque à l’extérieur ne les dérange pas. “Ca ne me gène pas du tout”, “ça ne change rien”, “on faisait déjà attention dans les magasins” répondent les Dijonnais. Certains admettent que “quand il fait chaud, c’est un peu plus embêtant, mais on fait avec”. Sortir avec son masque est finalement devenu une habitude. Et pour les quelques réfractaires, des panneaux à l’entrée de certaines rues rappellent la nouvelle règle. 

Le masque ou la faillite ?

Et contre toute attente, les commerces n’ont pas été victimes du port du masque. Pour un buraliste, rue de la Liberté, “tout se passe bien”. Pour cette autre libraire indépendante, “aucun franc changement d’habitude constaté. Peut-être même une recrudescence de la fréquentation puisque les personnes sont revenues de vacances.” De toute façon, la commerçante est favorable au port du masque à l’intérieur et à l’extérieur. “Il vaut mieux porter ce petit bout de tissu plutôt que mettre la clé sous la porte”. 

Matthieu Honnorat, responsable de la fédération Shop In Dijon, voit “la généralisation du port du masque d’un côté positif puisque ça devient une habitude pour tout le monde”. Pour lui, “peut-être que certains sortent moins à cause du masque, mais les Dijonnais qui font la démarche de venir au centre-ville appliquent les gestes barrières sont de vrais consommateurs.” Il ajoute qu’une grande enseigne a constaté une baisse de sa fréquentation mais une hausse du panier moyen. 

La canicule, responsable de la baisse de la fréquentation ?

Mais une semaine seulement après l'entrée en vigueur de la mesure, il est encore trop tôt pour affirmer que le masque est un réel frein. "Les après-midis, nous avons eu moins de monde... Mais aussi à cause des fortes chaleurs."

Même s'il n'y a encore aucune verbalisation au centre-ville, la fédération des commerçants de Dijon offre un masque réutilisable dès 30 € d'achats. De quoi inciter tout le monde à respecter la consigne... 
 
Le reportage d'Anne Berger, Damien Rabeisen et Chantal Gavignet :
Avec :
- Antonia Soares, buraliste
- Maryline Colombet, libraire indépendante
- Matthieu Honorat, responsable Shop in Dijon
Port du masque obligatoire à Dijon : après une semaine, quel bilan pour les commerçants ?
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société économie emploi