Pourquoi le roi d'Espagne a-t-il décoré sa fille de 12 ans de la Toison d'Or ?

Le roi d'Espagne Felipe VI a remis à sa fille de 12 ans, Leonor, la plus prestigieuse des décorations, celle de la Toison d'Or créée en 1430 par Philippe le Bon, duc de Bourgogne. / © JUAN MEDINA / POOL / AFP
Le roi d'Espagne Felipe VI a remis à sa fille de 12 ans, Leonor, la plus prestigieuse des décorations, celle de la Toison d'Or créée en 1430 par Philippe le Bon, duc de Bourgogne. / © JUAN MEDINA / POOL / AFP

Le roi d'Espagne Felipe VI a fêté ses 50 ans en mettant à l'honneur sa fille de 12 ans, Leonor, l'héritière du trône. Il lui a remis la plus prestigieuse des décorations, celle de la Toison d'Or créée en 1430 par Philippe le Bon, duc de Bourgogne.

Par avec AFP

La Toison d’or est un nom bien connu des Dijonnais. Il s’agit d’un ordre de chevalerie fondé le 10 janvier 1430 par Philippe le Bon, duc de Bourgogne. Le siège de l'ordre de la Toison d’or se trouvait dans la Sainte-Chapelle de Dijon. Sa devise est "Ante Ferit Quam Flamma Micet", ce qui signifie "Il frappe avant que la flamme ne brille".

Aujourd’hui, la "Toison d'or" est l’ordre honorifique le plus élevé du royaume d’Espagne.
Felipe VI l’a remis à sa fille aînée Leonor mardi 30 janvier 2018, l’honorant ainsi comme héritière du trône.

Lors de la cérémonie au palais royal, la princesse au visage angélique est apparue souriante et intimidée, entre son père, souverain depuis juin 2014, et son grand-père, Juan Carlos 1er, qui a régné 38 ans. Leonor a fait la révérence devant eux, sa mère Letizia et sa grand-mère Sofia, mais elle n'a prononcé aucun discours.

Ton dévouement sans réserve pour ton pays et pour ton peuple


Felipe VI lui a remis une miniature du collier de la "Toison d'or". "Toutes tes actions devront être guidées par le plus grand sens de la dignité et l'exemplarité, l'honnêteté et l'intégrité, le sens du renoncement et du sacrifice (...) et ton dévouement sans réserve pour ton pays et pour ton peuple", a dit le roi.

Un porte-parole du palais royal a présenté cet évènement comme "un acte d'importance historique pour le roi et la princesse héritière".

En pleines turbulences politiques, la monarchie parlementaire espagnole entend ainsi se renforcer. Le 3 octobre 2017, le roi avait ouvertement endossé un rôle de défenseur de l'unité du pays, en fustigeant dans un discours la "déloyauté" des dirigeants indépendantistes catalans.

A lire aussi

Sur le même sujet

Gueugnon : l’usine Aperam mise en demeure pour des rejets polluants illégaux

Les + Lus